AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ha non, pas toi ! (Adonys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Initié ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 03/10/2017
☾ game(s) : 57
dollars : 69

MessageSujet: Ha non, pas toi ! (Adonys)   Mer 1 Nov - 19:18


   


Ah non! Pas toi....

J'avais des recettes à aller récolter sur le territoire qu'on m'avait laissé il y avait quelques semaines. Certes, je connaissais bien le quartier, je m'adaptais vite. Cela devait sans doute venir de ma finesse et ma capacité d'adaptation que j'avais toujours eu et travaillé à la Gym. Dans tous les cas, j'étais zen, fidèle à moi-même. Air renfrogné malgré mon petit visage d'ange. J'avais bien ce coup de barre à chaque fois que je me voyais dans le miroir. Ça avait le don de me fatiguer. Comme je ne pouvais pas avoir de contrôle sur ça, pas que j'en avais tellement sur ma vie, et bien j'avais le talent pour foutre ma vie en l'air. Enfin, selon ce que certain croit ou pourrait en dire. Ce n'est pas non plus comme si beaucoup de gens savait que je dealais de la drogue. Dans tous les cas, j'étais satisfaite de cette vie, c'était un choix, si ça pouvait l'être. Je me voyais nulle part ailleurs et tout ce qui m'importait, c'était de pouvoir continuer à faire cela aussi longtemps que ça puisse le faire et tenir.

J'étais donc dans le quartier, dans un espèce de terrain vague, sous un pont. Un kangourou pour me tenir chaud et une veste comme coupe vent. J'attendais patiemment mon contact, tout en étant aux aguets. Soudain, aperçue une silhouette dans l'ombre que je reconnaissais. Je grimaçai vivement, exaspéré. Que faisait-il ici? Tout, mais pas lui! Pensais-je.
© Frimelda, sur une proposition de © Blork

_________________
Where there's tears, there's hope. Left you my tears, remember ?
©crackintime


Dernière édition par Célestia Rosenberg le Ven 10 Nov - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: Ha non, pas toi ! (Adonys)   Ven 3 Nov - 16:55

Celestia

Adonys


   
Adonys s’occupait toujours des petites tâches malgré sa fonction au sein du gang. Il aimait le travail bien fait, et avoir le contrôle là-dessus, c’était le faire à la place des autres qui n’y mettaient pas du leur. Les recrues étaient vraiment mal choisies d’ailleurs, et il faudrait qu’un jour ou l’autre il y mette son grain de sel pour plus de rigueur au sein du gang. Pour augmenter les ventes qui étaient en baisse à cause des rivaux, Adonys avait son coin, et sa stratégie d’action. Les poches remplies de drogues en tout genre, il s’aventura dans les rues de Brooklyn avant d’arriver vers le pont, où abritaient la plupart de ses deals.

En marchant, il vit une silhouette féminine au loin. Il pensait que c’était une cliente, avant de reconnaître les traits du visage de Célestia. Il leva les yeux au ciel et traîna le pas jusqu’à elle.

- T’es décidée à me coller jusqu’au bout toi, lâcha-t-il en arrivant à sa hauteur.

Il avait du mal à la cerner cette blonde, qui sous ses allures de princesses touchaient à des choses sales. Elle aurait pu faire autre chose de sa vie, mais au lieu de ça, elle marchait sur ses plates bandes.

- Il y a pleins de coins dans Brooklyn et faut que tu viennes ici en plus, ajouta-t-il en soupirant, exaspéré.

Il n’avait pas envie de jouer les chaperons surtout qu’une femme seule dans cette ville qui tournait à cent à l’heure avait énormément de chances de se faire agresser.
   

   

code by ORICYA.


_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Initié ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 03/10/2017
☾ game(s) : 57
dollars : 69

MessageSujet: Re: Ha non, pas toi ! (Adonys)   Ven 10 Nov - 21:55


   


Ah non, pas toi!


J'étais le genre de personne à qui il ne fallait pas dire quoi faire ni à quoi se limiter. J'étais une personne qui étouffait facilement, assez marginale et qui avait peur d'être aimée. C'était bien parce que j'avais ce problème d'égo, de limites, avec l'autorité et avec l'ennuie. Je ne vivais pas forcément à 100 à l'heure, mais je ne me sentais pas à ma place dans ce monde dans lequel je baignais et puis, j'étais intransigeante face à la société! Je revendiquais beaucoup de choses en moi et me rebellais. J'aspirais certainement à un vie toute autre que celle d'avoir une famille, un travail et métro, boulot et dodo! Ciao bye! Ce n'était pas pour moi et voilà que je faisais la rue, si on peut dire, mais pas qu'à cela!

J'étais où ce trou habituel afin de rejoindre des clients potentiels pour la drogue. Ce soir, c'était le soir pour ce genre de recettes et pas autre chose. Je n'avais pas peur de travailler seule, cela me faisait du bien et rien ne pouvait m'arrêter concernant ce point. Certes, il fallu que je croise cet homme. Enfin, ce crétin, plutôt! Adonys... Il avait beau être beau comme un dieu, justement, la beauté n'avait pas cette qualité de m'intimider ni de m'amadouer. J'avais été border et bercer par le pouvoir de la beauté en pouvant me l'approprier et me compter chanceuse, alors comment pouvais-je être si innocente face à un homme supposément si beau pour tous? J'avais bien eu ... eu quoi? Enfin avec lui? Certainement pas une relation, mais des rapports, au sens opportuniste seulement? Je crois... Bref, ce n'était pas mon genre de me poser ce genre de questions et de m'arrêter à ce détail près, ça ne changerait rien à ma vie. J'étais de son gang, lui, le fils du chef. Oh lalala! Le fils à son père, sans doute, quoique je n'étais pas de mauvaise foi ni naive. Ce n'était pas rose chez lui et il avait ce caractère qui traduit les blessures et des charcuteries dans sa vie.

- T’es décidée à me coller jusqu’au bout toi, me dit-il en s'approchant de moi. Je le regardai, froidement, en faisant la moue. Le regard parfaitement exaspéré. C'est plutôt toi qui me colle, je te ferai remarquer que ça fait des semaines que je traîne ici. Je suis fidèle à mes habitudes et aux clients!

- Il y a pleins de coins dans Brooklyn et faut que tu viennes ici en plus, rajouta-t-il. Arrêtes-moi ça, qu'est-ce que j'y peux moi, c'est toi qui fais erreur, «brebiche» égarée. fis-je en riant malicieusement et sournoisement.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork

_________________
Where there's tears, there's hope. Left you my tears, remember ?
©crackintime


Dernière édition par Célestia Rosenberg le Lun 20 Nov - 6:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: Ha non, pas toi ! (Adonys)   Mer 15 Nov - 12:55

Celestia

Adonys


   
Adonys n’était pas le genre dangereux à imposer son autorité comme son père, mais plus cela allait, plus ce côté agressif qu’il nourrissait en lui sortait de sa cachette. Ses hommes s’étaient trop habitués à ce laxisme de sa part, mais depuis quelques temps, il remettait les choses à leur place, et redonnait de l’ordre dans ses affaires. Il avait changé, mais ce n’était pas plus mal. Son père le comprenait comme un gain de maturité quand sa sœur le prenait comme un gain de machiavélisme, mais lui, il le prenait comme tel, sans se poser de questions. Après tout, tout le monde évoluait dans le bon ou dans le mauvais sens, et encore, cela restait subjectif. Qu’était-ce « bien évoluer » dans ce monde vile et cruel qu’était le gang ? Il comptait bien impressionner son père et lui prouver qu’il n’était plus le petit maillon faible et qu’il était arrivé à sublimer sa rage à sa manière.

Il aimait les femmes avec du caractère, le genre à lui résister, mais pour Célestia qui remplissait ces critères, quelque chose le chagrinait en elle. En plus de se la jouer impertinente, elle n’avait selon lui, rien à faire là, que ce soit sur son lieu de deal ou dans son gang. Il n’avait jamais pris le temps de discuter de tout ça avec elle, mais il avait souvent eu envie de lui dire de dégager et de se construire une vraie vie, chose qu’il aurait pu faire, lui, sans toutes ses obligations familiales.

- Deux semaines ? T’es sérieuse ? Si j’avais pas eu des choses plus importantes à faire durant ces deux semaines, je t’aurais dégagé plus tôt, répondit-il froidement.

Il respira profondément, histoire de garder son calme.

- Pourquoi tu retournerais pas jouer à la Barbie ? C’est pas un job pour toi.

   

   

code by ORICYA.


_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Initié ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 03/10/2017
☾ game(s) : 57
dollars : 69

MessageSujet: Re: Ha non, pas toi ! (Adonys)   Hier à 7:01


   


Ah non, pas toi!




Il fallait mal me connaître pour croire qu'on pouvait me parler comme bon nous semblait. J'avais beau avoir ce visage de poupée de porcelaine je n'étais pas de celle qui avalait ou dictait les mots avec autant de délicatesse qu'un service à thé avec lequel on joue à la dinette et à la poupée! Je n'étais d'ailleurs pas une hôtesse des émotions avec empathie et tact! Je n'étais pas chaleureuse autant que je pouvais avoir de charmes... Ainsi, les remarques d'Adonys ne pouvaient que me heurter. Je n'étais pas très tolérante et patiente. Pas dans ce milieu! Je ne faisais pas gaffe, car j'avais quand même de la fibre et de l'étoffe, plus que j'avais de chair et de courbes... Tout cela pour dire, qu'à ses dires, je grimaçais, évidemment très exaspérée et contrariée suite à ses remarques désobligeantes. Ce n'est pas que ça me blessait, mais c'est que j'en avais ma claque d'être considérée pour quelque chose que je n'étais pas au sein du gang. Ça me frustrait moins d'être considéré comme un objet par mes clients qui n'en avait que pour mon corps et leur plaisir... Au moins, sur eux, j'avais le contrôle et c'était graĉe à moi que je réussissais, si on peut dire. Ce n'était pas grâce à ma famille, ni ma fratrie ou mon argent et milieu... Puis, je ne voulais avoir aucun rapports avec Adonys et ne pas l'avoir dans mes pattes, mais en même temps, je n'avais pas le choix. Il était le putain de fils du chef de ce groupe. Je ne le supportait pas, pas en tant que personne avec qui avoir des échanges verbales...

Ainsi, il me dit qu'il m'aurait tassé plus tôt s'il avait pu. Je le regardai en roulant les yeux au ciel, les bras croisés. D'accord, M. le Taquin, assume, tu n'étais pas là, j'y suis et je remplis bien la demande. Face à face à lui, je lui tenais tête et front... Il me demanda alors pourquoi je faisais cela, comme-si il le pouvait et que la question se posait en pareille circonstance. Comme-si c'était important et pertinent. En fait, il l'avait plutôt dit d'une façon qui se voulait malicieuse et humiliante. Il insunuait que je n'avais pas la carrure et la place pour....

T'me connais pas! Tout comme que je pourais dire que ce n'est pas une job pour toi! Je lui souri vicieusement, en déchênant une expression d'un air de dégoût et de découragement en le fixant dans les yeux tout à la fois. Toi aussi tu pourrais avoir mieux, avoir plus en faisant peu. En n'était plus de ce milieu. Tu as bien un petit quelque chose et une belle gueule. J'en sais quelque chose. Fis-je accompagné d'un clin d'oeil.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork

_________________
Where there's tears, there's hope. Left you my tears, remember ?
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ha non, pas toi ! (Adonys)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ha non, pas toi ! (Adonys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
start of time :: New-York :: Brooklyn-
Sauter vers: