AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Lun 16 Oct - 9:34

Aujourd’hui était un beau jour pour les Shady Reaper. Ils avaient eu un gros client, le genre à donner de gros billets devant aussi peu de drogue. Il avait été ravi de la qualité du produit. Adonys le prenait personnellement, lui qui était devant les fourneaux pour satisfaire les commandes qui affluaient de plus en plus. Son père lui avait serré la main, sans rien dire, mais pour le brun, c’était assez pour animer son cœur. Il n’y avait pas Aliyah pour fêter cette victoire dans le QG des Shady Reaper. D’ailleurs où était-elle ? Adonys avait l’impression qu’elle cherchait à l’éviter. Peut-être simplement qu’elle était en mission de son côté. Ou peut-être pas. Pour une fois, le jeune homme n’avait pas cherché à se mettre en travers de sa route, comprenant qu’elle avait réellement besoin d’espace. Lui aussi d’ailleurs. Il ne savait plus où il en était dans ce bazar de sentiments. Il espérait simplement qu’elle allait bien, et même s’il peinait à se le cacher, il désirait la revoir.

Il alla demander à son père où était Aliyah d’un air faussement nonchalant, quand celui-ci lui répondit qu’elle était bel et bien en mission mais qu’elle les rejoignait, au bar, pour fêter ça. « Quoi, quel bar, comment ça, avec elle ? » Son cœur loupa un battement. Il hocha la tête, feignant le calme, alors que chaque cellule de son corps implosait à l’intérieur de lui.

Ils se mirent en route pour le bar, où les Shady Reaper avaient l’habitude d’aller durant leur pause. C’était comme leur QG, là, où ils pouvaient se détendre entre deux missions. Il craignait d’entrer dans le lieu, de peur de voir qu’elle y était déjà. Depuis quand Adonys craignait la présence d’une femme ? C’était encore quelque chose de nouveau. Il avait donc préféré profiter encore un peu de cette légère brise, et de cette nuit étoilée qui commençait à s’étendre au-dessus de sa tête. Il piocha une cigarette dans son paquet et l’alluma, perdu dans ses pensées.

_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Lun 16 Oct - 19:56

La fuite. Tu ne connais qu’elle. Elle est ta meilleure ennemie depuis longtemps maintenant et tu n’arrives pas à lutter contre tes pulsions qui te poussent à la suivre à chaque impasse. Dès la première difficulté tu prends tes jambes à ton coup. Tu aimes le conflit mais tu fuis les responsabilités comme la peste. Comme avec Adonys. L’image de ses lèvres effleurant les tiennes te hante encore et tu n’as toujours pas trouvé le courage de lui faire face. T’as accepté toutes les petites missions de ton père et t’en as même demandé plus pour te tenir le plus loin possible des lèvres de ton frère adoptif. Tu t’es juré d’oublier et d’enfouir ces sentiments qui te font beaucoup trop peurs. T’as pas le droit de ressentir ça… Et pourtant, Tu rêves la nuit. Tu rêves à ses mains sur toi, sur ta peau. Sauf que c’est impossible. Et tu mets un point d’honneur à chasser ses sentiments qui te dévorent.
Tu vis la nuit ces temps-ci. Tu t’es dévouée à cent pourcents au gang pour te changer les idées. Tu voulais les missions les plus dangereuses. Tu cherchais l’adrénaline nécessaire pour enlever ton frère adoptif de ton esprit. Et ça a fonctionné. T’y pensais moins. Tu prenais un malin plaisir à torturer et intimider parce que t’avais l’impression d’être plus forte que tu ne l’étais en réalité. T’as essayé de te tromper toi-même et tu penses avoir presque réussi. Ce soir, tu sors. Les Shady Reaper ont réussi un coup incroyable et ton père t’a expressément demandé d’être là pour fêter ça avec tout le monde. Evidemment, t’as refusé mais on ne dit pas non à Jack Osborne. « Rends-toi dans le bronx comme on avait dit et après ça rejoins nous. » C’est ce que t’as fait. T’as accompagné une nouvelle recrue dans le bronx pour voir de quoi il était capable. Tu n’as pas hésité à le bousculer un peu, comme à ton habitude. Tu lui as fait vivre l’enfer et maintenant, c’est le tien qui va bientôt se dresser devant toi. C’est ton QG depuis de longues années. Pourtant, t’es anxieuse. T’es même totalement flippée. Calme-toi Ali. Il sera surement pas là. Grave erreur. Il est là, devant toi avec sa cigarette qui embrasse à merveille ses lèvres. Tu passes nerveusement ta main dans tes cheveux avant de t’avancer vers lui. Il ne t’a pas encore vu mais tu es obligée de passer devant lui si tu veux rentrer dans le bar. Ton attitude change du tout au tout en une seconde.« Les félicitations sont de rigueur à ce que j’ai compris. » lui lances-tu. Te revoilà, Ali, nonchalante et froide. « Je vais boire à votre victoire, à plus tard. » dis-tu comme si de rien n’était en passant la porte. Tu prends une grande respiration avant de t’assoir pour commander une bière. Ton cœur bat encore la chamade comme ce fameux jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Mar 17 Oct - 10:01

Alors que le poison qu’il tenait entre les lèvres faisaient des vas et viens entre sa bouche et ses doigts, il vit une jolie brune au loin débarquer vers lui. Son cœur s’accéléra. Il ne discernait pas encore les traits de son visage qu’il l’avait déjà reconnu. Tout en elle était perceptible : sa démarche, la manière dont ses chaussures se percutaient contre le pavé, la façon dont ses longs cheveux bruns virevoltaient sous les lumières des lampadaires, et quand elle était venue à sa rencontre, il s’enivra de son parfum, subtil mélange entre des senteurs fleuries et épicées, choses qui lui allaient à merveille. Il suivit du regard sa main passée nerveusement dans ses cheveux, alors qu’il était adossé au mur. Il ne savait pas comment la regarder, alors il essaya juste d’éviter de plonger son regard dans ses yeux bleus.

Froidement, elle lâcha échapper des mots qui étaient censés le féliciter de ce qu’il avait accompli aujourd’hui. Il acquiesça, les lèvres plissées, et ajouta :

- Merci.

Quelques secondes plus tard, elle entra dans le bar. Il leva les yeux au ciel : « Quel abruti, Adonys, t’aurais pu lui dire autre chose, merde ! » Il passa sa main dans ses cheveux avant d’écraser sa cigarette sur le sol. Il remplit d’air ses poumons, comme pour se donner du courage et surtout, pour calmer son rythme cardiaque qui ne faisait que s’accroitre. Quand il entra dans le lieu, il perça la foule afin de retrouver son groupe, sa famille. On lui tendit une bière généreusement, chose qu’il n’allait pas refuser. Il se retrouva dans un coin du bar, à quelques centimètres d’Aliyah qui essayait d’éviter son regard. Ils avaient inversé les rôles. Il devait lui parler, éclaircir les choses, mais quelqu’un s’interposa et passa un bras autour de la brune. C’était un dealeur qui travaillait pour les Shady Reaper, et il était un peu bourré vu comme il titubait.

- Hey, Adonis, je voulais te dire un truc que je t’ai jamais dit, mais t’sais, heureusement que Aliyah c’est ta sœur, parce que sinon, j’aurais surement tenté un truc avec elle, rigola-t-il.

Adonys écarquilla les yeux, surprit mais à la fois en colère.

- Ca veut pas dire que t’es bourré que t’as le droit de me dire des choses comme ça, lâcha-t-il froidement en regardant son bras toujours autour de l’épaule de sa sœur.


_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Mar 17 Oct - 23:07

T’aurais voulu agir différemment sauf que t’es incapable d’agir rationnellement. Tu aimes le compliqué et l’instable. Revoir Adonys après tout ce temps t’as fait peur et t’as emprunté la première porte de sortie. Le bar est totalement blindé. Quand les Shady Reaper gagnent un bon paquet, c’est tout le gang qui est convié. Tu ne pouvais pas manquer ça. C’était mal vu. Tu t’assoies sur un tabouret et commande ta bière. Certains membres du gang ne tardent pas à s’assoir autour de toi. T’es pas du genre à parler. T’aimes pas vraiment la foule, ni les gens. Tu voulais juste que cette soirée se termine le plus vite possible pour pouvoir rentrer te coucher. Tu remercies le barman pour la pinte et en bois directement la moitié. Tu espères que l’alcool t’aidera à surmonter cette soirée. Tu feins de ne pas remarquer l’entrée d’Adonys dans le bar pourtant tu ne vois que lui. Ils sont tous invisibles à tes yeux. Tu enquilles avec une autre gorgée persuadée qu’il t’en faudra plus d’une pour parvenir à éviter ton frère adoptif. En à peine quelques secondes il vous a rejoint avec le reste du groupe. La tension entre vous est palpable. Le simple fait qu’il te frôle te donne des frissons totalement incontrôlés. Tu sens la volonté d’Adonys te venir te parler mais t’es pas prête. Heureusement le destin semble avec toi ce soir. Un membre du gang qui te débecte t’entoure de ses gros bras maladroits. Tu lèves les yeux au ciel prête à lui en coller une mais ce dernier commence à parler à Adonys. T’es totalement déroutée de voir que cet abruti parle de toi alors que tu te trouves à deux centimètres de vous. Tu tournes les yeux vers Adonys cherchant sa réaction qui ne se fait pas attendre. Son regard est glacial et tourné vers le bras de l’homme en question. Une boule vient se former au niveau de ton ventre. Tu ne sais pas si c’est de la colère, de la frustration ou toute autre chose. Tu te décides à intervenir. « Si tu ne retires pas tout de suite ton bras de mon épaule, tu risques de te réveiller sans demain matin. » siffles-tu entre tes dents. L’abruti te regarde avec de grands yeux ébahis certainement choqué de ta pseudo-menace. Il ne se démonte pas, te sers contre lui et te chuchote à l’oreille. « J’aime cette hargne, tu dois faire des merveilles au lit. Je vais finalement peut être pas me retenir finalement. » te lance-t-il en approchant peu à peu ses lèvres des tiennes. Son haleine empeste l’alcool. Il n’est pas maître de lui-même et heureusement sinon tu lui aurais déjà explosé les deux bras. Tu te contentes de le bousculer violemment, le regard noir, et d’attraper ta bière pour aller la terminer un peu plus loin. Tu lances un regard à Adonys malgré toi tentant juste de lui faire comprendre que tout va bien. Tu te demandes pourquoi tu as ce besoin viscéral de le rassurer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Mer 18 Oct - 10:01

Le jeune homme ne savait plus comment réagir aux affronts d’Aliyah, mais il savait par contre comment répondre à ces vautours qui lui tournaient autour. Il n’avait pas envie de casser l’ambiance, mais il sentait qu’il n’aurait pas le choix de faire ce que ses mains lui ordonnaient de faire. On ne touchait pas à sa sœur. C’était la sienne, rien qu’à lui, et quiconque osait poser les mains sur elle s’en verrait affecté. Il toisa le type, sa bière à la main, l’air faussement nonchalant et décontract. Il n’était pas relax malgré l’apparence qu’il pouvait donner. Alors, c’était sans doute pour cela qu’il continua à s’amuser avec la brune, malgré ses réticences et ses menaces qui ne faisaient qu’accroitre la fierté et le désir du dealeur envers elle.

C’en était trop. Adonys posa sa bière sur le comptoir, et prit le type en question par le col, et le poussa violemment contre un mur.

- Elle t’a fait comprendre que tu la faisais chier, en quelle langue on doit te le dire ?!

Le dealeur ne se laissa pas démonter, et ajouta, d’une voix remplie de sous-entendus :

- T’es un peu trop jaloux, je trouve, pour un frère…

Le coup était parti. Un peu trop vite, un peu trop fort, mais c’était comme si sa main avait pris le contrôle sans le commandement d’Adonys. Bien sûr que ce coup de poing était mérité, mais s’il avait réfléchi cinq minutes, il aurait peut-être attendu qu’ils soient tous dehors.

- T’es qui pour me parler comme ça ? Je suis ton supérieur au cas où tu l’aurais oublié ! pesta-t-il avec hargne en lui donnant un nouveau coup.

Son nez saignait. Le dealeur lui lança un regard noir, traduisant son envie de répondre à ce coup, mais aussi sa retenue à cause des conséquences que cela pouvait avoir. Son père arriva et comprit directement ce qu’il se passait. Sans un mot, il regarda Aliyah d’un air compatissant et paternel, et donna l’ordre silencieux à ses hommes d’embarquer ce type qui se débattait contre tous ces gros bras, hors du bar. Cela signifiait surement qu’ils allaient le tuer, mais qu’importe, Adonys n’était plus contre la violence, surtout quand il s’agissait de sa sœur. En temps normal, il aurait protesté contre son père. Mais là, il acquiesça, avant de regarder la brune.

- La prochaine fois, évite de porter des trucs qui te mettent en valeurs. Tu sais comment sont les hommes, ajouta-t-il en soupirant.

Il n’avait pas envie de lui faire la morale, mais c’était un fait : dans ce monde d’hommes, une femme serait toujours considéré comme un objet sexuel.


_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Mer 18 Oct - 15:03

T’as l’habitude de ce genre de type. Ils enquillent les pintes et se prennent pour les rois du monde par la suite. Tu sais comment faire avec eux. Tu sais te défendre. Tu l’as toujours fait et tu continueras de le faire. T’avais pas besoin que ton père ou qu’Adonys interviennent. Tu vois les gorilles de ton père l’embarquer sans avoir ton mot à dire. Son regard te glace le sang. Tu vois la peur. Il sait. Il connait le sort que réserve le chef des Shady Reader à ceux qui ose bafouer l’autorité. Tu voudrais faire quelque chose pour lui. Tu sais qu’au fond, c’est un type qui a juste abusé de l’alcool et qui s’en est pris à la mauvaise personne. Toi. Tu peux rien faire. Tu lances un regard noir à Adonys. Autrefois si avide de justice t’as l’impression que ton frère est devenu comme les autres, comme toi. Les mêmes instincts. La même fougue. La même haine. Tu ne veux pas de cette vie pour lui. Tu finis ta bière, sur les nerfs et en commande une nouvelle. « Oui, t’as raison. Je porterai un drap sur le visage la prochaine fois, aucun souci. » craches-tu à l’intention de ton frère. T’es dégoutée de ce que tu viens de voir. L’appréhension que tu ressentais quelques secondes plus tôt s’est transformée en une colère presque noire.  Tu ne t’attardes pas plus longtemps sur Adonys. T’as autre chose à faire. Tu pars à la rencontre de ton père et lui demande de retirer son ordre. « Il a eu ce qu’il méritait. » te souffle-t-il calmement en buvant une gorgée de sa bière et en haussant les épaules. T’es pas attristée par la mort de ce mec. Tu ne le connaissais presque pas après tout. Tu hais juste le fait qu’Adonys en soit l’auteur. Indirectement certes, mais bien celui qui a appuyé sur le détonateur. Tu attrapes rageusement la bière que te tend au loin le barman et traverse la salle de nouveau pour aller à la rencontre d’Adonys. Tu lui attrapes le bras et le tire dans un coin du bar. Tu ne décolères pas, loin de là. « Je peux savoir ce qui t’arrive ? T’as fait tuer ce mec à cause d’un putain de problème d’égo ? » commences-tu en le poussant de ta main libre. « Tu dois être content, tu deviens comme lui.» lui lances-tu ironiquement. Tu fais référence à votre père. Tu lui as toujours voué un culte sans limite. Adonys lui, voulait rentrer dans ses grâces mais sans jamais avoir à lui ressembler. Pourtant voilà chose faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Mer 18 Oct - 16:10

A la base, Adonys était le premier à jouer les justiciers, mais depuis un moment, il avait laissé son costume de super-héro au placard. La vie humaine lui semblait si vaine, si gracile. Tout pouvait s’arrêter d’une minute à l’autre. Il le savait que trop bien. Il revoyait les yeux lumineux de sa mère s’éteindre, comme un interrupteur qu’on aurait actionné. Elle était partie en moins d’une seconde. En moins d’une seconde, elle avait cessé d’exister, et d’être sa mère. Même si la rage au coeur l’avait guidé et lui avait permis de tenir debout pendant de nombreuses années, il n’avait jamais eu l’occasion d’oter la vie de quelqu’un. Il n’avait jamais eu l’occasion de regarder l’étincelle s’éteindre au fond d’un regard. Il n’avait jamais eu à le faire, bien que son père en aurait été satisfait.

Le jour où il avait tué ce mec du cartel qui avait osé s’en prendre à Aliyah, il avait changé. Il n’était plus vraiment le même. Il se fichait bien maintenant du sort des uns et des autres. Il ne donnait pas raison à son père qui en usait avec abus, mais maintenant, Adonys admettait que cela pouvait être mérité, que la mort pouvait être une conséquence pour des actes jugés inappropriés, et draguer sa sœur en faisait partie.

Il leva les yeux en soupirant lorsqu'il entendit la remarque de sa sœur. Elle était toujours entrain d’exagérer tous ses propos.

- Si tu veux être agressée, grand bien t’en fasse ! Lança-t-il en croisant les bras.

Il la vit rejoindre son père et devina qu’elle lui demandait de changer sa sentence. Il secoua la tête négativement. Son père ne revenait jamais en arrière, et n’était pas du genre à regretter ses choix. Quand elle revint vers Adonys, en colère, elle balança des lames de rasoirs en guise de mots.

- Oh mais de rien Aliyah, ça m’a fait plaisir de prendre ta défense, je le referai sans hésiter, mais merci de ta considération ça fait plaisir ! Répondit-il en souriant jaune, sur un ton sarcastique.

Il but une gorgée de sa bière, avant d’ajouter :

- Tu me gaves à tout le temps me reprocher des choses. Si tu penses que c’est mon genre à te regarder te faire tripoter tu te trompes, et je regrette pas du tout le fait qu’il crève ! Fallait me le dire si ce gars était ton genre, et ça se serait passé autrement, lança-t-il, en haussant les épaules.

Il mentait bien évidemment. Cela se serait exactement passé de la même manière, voire en pire.

_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Jeu 19 Oct - 20:01

A quel moment vos rapports se sont-ils détériorés à ce point ? Aucune idée mais ça te fait mal. Tu sais pas ce qui se cache derrière cette animosité et ces reproches. T’as pas envie de chercher plus loin. Tu redoutes ce que tu pourrais trouver comme sens à ces sentiments contradictoires. T’as peur de le perdre donc t’es sur la défensive. C’est ta manière de fonctionner Ali. T’es lunatique et bornée, un vrai cauchemar. Tes humeurs vivent au rythme du chaos qu’est ta relation avec Adonys. T’as l’impression que tout s’est intensifié depuis ce fameux baiser… ces fameux baisers. T’es à fleur de peau. T’es vulnérable et ça comme tu ne l’as jamais été. Tu détestes ce que tu  es maintenant et t’aimes pas non plus ce qu’Adonys est devenu. T’as l’impression que la noirceur qui logeait bien au chaud dans son cœur depuis la mort de sa mère est en train de le bouffer à petit feu et ça te fout le trouille. Tu veux retrouver Adonys. Ton Adonys.
« T’avais pas à prendre ma défense. » lances-tu agacée. Il est le premier à savoir que tu sais parfaitement te défendre. C’est un faux prétexte mais il ne l’avouera certainement jamais. Tu t’apprêtes à contre-attaquer mais ce qu’il te dit par la suite te glace le sang. Son indifférence et ses accusations ne lui correspondent pas. T’as pas l’impression que ces mots sortent de la bouche de celui pour qui tes sentiments sont si perturbées. T’es perdu et partagée entre le dégout et l’effroi. « Tu t’entends ? » finis-tu par lancer en reculant, dépitée. « Bordel Ado… » Souffles-tu à bout de force, ingurgitant une gorgée de ta bière. « Je te reconnais pas Ado… Depuis… depuis ce baiser, j’ai l’impression que tout est parti en vrille. » dis-tu en fuyant son regard.Tu l’as enfin dit. Tu redoutais cette conversation depuis des jours entiers sauf que t’as l’impression qu’Adonys perd à chaque seconde un peu de son humanité et tu refuses que ce soit le cas par ta faute. « Ouvre les yeux… » Continus-tu calmement. « Ce mec est mort pour rien… A cause d’une jalousie mal placée… Comment ça a pu arriver… ?» T’es pour la mort, quand celle-ci est justifiée. Ce n’était pas le cas. Ce mec était juste là au mauvais moment, c’est tout.
Votre père a remarqué votre mise à l'écart et vient vers vous, l'air grave
arrêtez de vous donner en spectacle et venez avec les autres. Tu lances un dernier regard à ton frère avant de suivre ton père.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Ven 20 Oct - 11:57

Elle avait dit tout haut ce qu’ils pensaient tous les deux tout bas. Cependant, Adonys était persuadé que leur relation avait pris une autre tournure bien avant ce fameux baiser, c’est juste que ce geste avait d’autant plus compliqué les choses. Elle était encore énervée. Décidement, il n’était pas doué dans la manière de l’appréhender. Il l’était avant, mais maintenant, il était perdu dans la manière de fonctionner avec elle. Il ne savait plus s’il devait jouer un jeu, ou non. A priori, ce nouveau trait de sa personnalité ne lui plaisait pas. Il soupira à ses dires. Elle avait toujours un reproche à lui faire, et cela lui rappelait sans cesse à quel point il était balafré d’imperfections.

- Tu me rends dingue, Aliyah. Dans tous les sens du terme, finit-il par lâcher en la regardant.

Il avait attendu qu’elle déballe tout cela avant de mettre un terme à cette énième enguelade. Oui, elle le rendait fou. Il devait jaloux, colérique, possessif auprès d’elle, mais il avait l’impression d’être vivant, un sentiment qu’il n’avait plus ressenti depuis la mort de sa mère. Elle le rendait humain, avant tout, même si de son côté, elle avait l’impression que c’était l’inverse. Etre humain signifiait avoir des bons côtés, mais aussi des mauvais. Il était toujours le même, simplement, sa personnalité était amplifiée, un peu comme une chanson pour laquelle on aurait augmenté le volume.

Il se perdait dans son regard qui vagabondait entre ses iris et ses lèvres charnues, avant que leur père ne brise ce silence et leur ordonne de revenir. Il revint avec sa bière, et le chef des Shady Reaper leva sa bouteille pour trinquer.

- Au Shady Reaper, et à l’avenir ! Lança-t-il en regardant Aliyah et Adonys.

Ils trinquèrent tous ensemble et Adonys en profita pour commander quelque chose de plus fort. Il avait besoin de s’anesthésier un peu. La brune était à quelques mètres de lui, mais cela lui semblait être beaucoup trop loin. Il avait envie de l’avoir contre lui. Il profita de ses quelques pas vers le bar pour caresser très délicatement sa main et son bras. Ce frôlement lui déclencha quelques frissons dans tout le corps.

_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Ven 20 Oct - 13:24

Au Shady Reaper, et à l’avenir. Ils trinquent à toi, Ali. Au fond, c’est ce que t’as toujours voulu. Depuis tes sept ans tu rêves de devenir comme ton père. Un tyran. Un monstre. Tu te voyais diriger les Shady Reaper avec une main de fer et imposer le respect comme ton paternel adoptif. T’étais destinée à tout ça, avant. Aucun sentiment ne venait parasiter ton esprit. Tes pensées étaient claires et limpides. Tu savais où tu allais. Plus maintenant. Tu ne penses qu’à lui. Chacune de tes actions semblent déterminées par les siennes. T’as l’impression d’être dépendante, totalement droguée. Tu voudrais pouvoir lutter mais tu ne peux rien faire. Cette boule constamment présente dans ton estomac te donne l’impression de n’être qu’actrice de tes mouvements. Paralysée. Déchirée. Totalement piquée. Tu fais comme les autres. Tu lèves ton verre en n’oubliant pas les mots encore ancrés de ton frère adoptif. Tu me rends dingue Aliyah. Sa façon de prononcer ton prénom te provoque même après d’étranges frissons dans le cou. Le souvenir de la profondeur de son regard te décontenance totalement. Tu as tout oublié, les raisons qui te poussaient à lui en vouloir… Tes sentiments semblent s’adonner à une guerre totalement absurde dont tu es la spectatrice. Tu subis Ali. Tu prends une grande inspiration quand ce dernier passe à côté de toi. Le contact de sa peau sur la tienne te provoque de nouveaux frissons qui grimpent de ta main à ton cou. Une montée de désir s’empare de toi. T’as du mal à la cacher aux personnes autour de toi. Tu fermes les yeux tentant de reprendre une respiration normale et porte ton verre à tes lèvres. Personne ne doit savoir. Et surtout pas Jack. Ce dernier discute maintenant avec les autres membres. Tu es contente de ne plus être le centre de son attention. Ni Adonys. Ton regard traverse la salle à la recherche d’Adonys. Tu t’approches de lui discrètement et t’empares de son verre. T’en as assez de la bière. Il t’en faudra plus pour supporter cette soirée qui promet d’être encore longue. Tu le bois d’une traite. « Je ne comprends pas ce qui nous arrive. » finis-tu par dire après un long silence où vos yeux ont parlé pour vous. « J’ai cherché… encore et encore. Je me suis posée des milliards de questions et je n’ai toujours aucune réponse. » continues-tu en prenant ta tête dans tes mains. « Aides-moi Ado. Je vais exploser. » Tu l’implores. Il est ton bourreau mais aussi ton sauveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Ven 20 Oct - 15:27

Plus Aliyah essayait de le fuir, plus Adonys avait envie de l’avoir près de lui. Plus le brun s’obstinait à cacher et surtout éviter ces sentiments naissants, plus ceux-ci lui éclataient à la figure. Sa main avait cherché la sienne. Sa peau voulait la sienne. Un peu comme un aimant, le corps d’Adonys était attiré par celui d’Aliyah. C’était en essayant de chercher des réponses à cette soudaine attirance, qu’il se rendait compte qu’il n’y en avait pas. Quelque part, il y avait toujours eu cette alchimie entre eux, comme s’ils avaient toujours été faits l’un pour l’autre. En elle, il avait trouvé une sœur, une acolyte, mais plus que tout, une âme sœur. Il avait toujours envie de faire partie de sa vie, de ne jamais la quitter, mais sa fierté l’avait plusieurs fois séparé d’elle. C’était sa faiblesse, sa kryptonite, et il avait souvent mal à cause d’elle. C’était elle, sa douleur. Une délicieuse douleur qui le rendait accro. C’était sa nouvelle drogue, et c’était une addiction plus forte que celle qu’il avait déjà connu dans le passé et surtout, c’était la sienne.

Par ce frôlement, il avait cherché à rentrer en communication silencieuse avec elle. Le message était passé, puisqu’elle vint le retrouver quelques minutes plus tard au bar. Elle s’empressa d’engloutir le verre posé en face d’Adonys. Il en commanda deux autres.

- Je pense juste que… C’est comme ça, qu’il n’y a pas forcément de réponses aux questions que tu te poses, lança-t-il en plissant les lèvres, songeur.

Il but la liqueur qui remplissait le verre d’une traite, et se retourna vers Aliyah.

- Je veux t’inviter. Je veux qu’on essaye de se retrouver autrement que dans une dispute parce que je tiens à toi. Je veux retrouver la petite fille qui m’a tant fait rire, proposa-t-il en souriant, nostalgique.

Il avait été franc jeu, comme à son habitude, il n’était pas du genre à tourner autour du pot. Il s’était aussi exprimé sur ses sentiments parce qu’ils étaient sincères, et surtout, il voulait augmenter les chances qu’elle dise « oui ».


_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   Sam 21 Oct - 11:38

En l’espace de quelques minutes tu étais parvenue à changer d’humeur un nombre incalculable de fois. Le contact de sa peau sur la tienne t’avait calmée instantanément. La boule au fond de ton ventre s’était dissipée. Plus de colère, seulement de l’incompréhension. Des centaines de questions et d’idées se mélangent dans ton esprit. Pas une fois tu n’es parvenue à trouver un sens à tous ses sentiments et ces interrogations. T’en fais part à Adonys, la cause de tout ce chaos. T’as besoin de son aide pour comprendre ce qui vous arrive. Pourquoi vous ? Pourquoi maintenant ? Il vous commande deux autres verres. T’as l’impression que l’alcool est ton seul échappatoire. Qui sait ? Ce breuvage un peu fort pourrait peut-être aider à mettre derrière tous ces éléments que tu voudrais déposer derrière toi. Au moins pour un temps. Adonys semble aussi confus que toi. Tu te demandes si un jour vous parviendrez à vous comprendre comme avant. Le jeune homme est devenu un total étranger, la pièce d’un puzzle que tu n’arrives pas à mettre en place. Tu hausses les épaules à sa réponse en ingurgitant avec lui le petit verre de liqueur qu’il venait de déposer devant toi. Il capte ensuite ton regard avec une profondeur qui te bouleverse. Sa proposition provoque chez toi de petits fourmillements proche de ton cœur. T’as l’impression que c’était la phrase que tu attendais depuis des semaines et des semaines. Il brandit le drapeau blanc, celui que t’aurais jamais eu le courage et la force de brandir. Question d’égo. De fierté. Tu hoches la tête avant de prendre la parole. « Je veux la retrouver aussi… » commences-tu à souffler. Le sourire qui se dessine sur ces lèvres t’emplie le cœur d’un sentiment que tu n’avais pas ressenti depuis un moment maintenant : la joie. « et je veux te retrouver. » avoues-tu vulnérable. Tu réponds à son sourire par un sourire timide. Tu poses ta main sur son épaule. Aux yeux des autres, tu le félicites seulement, au tien c’est le signe d’un nouveau départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't want to think about you, think about me. (Aliyah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» byeol aliyah ≈ ur face makes onions cry.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
start of time :: New-York :: Brooklyn-
Sauter vers: