AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 leave me alone (samlin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Walking in the town


☾ in New-York since : 28/08/2017
☾ game(s) : 272
dollars : 348

MessageSujet: leave me alone (samlin)   Dim 15 Oct - 22:18

Encore une fois, Merlin s'était disputé avec sa mère. Encore une fois, il avait été trop loin et il avait peur d'affronter Matthias. De le décevoir, encore une fois. Maintenant que son rêve avait été exaucé, il avait fait n'importe quoi. A l'époque, Merlin aurait tout donné pour vivre avec Matthias, loin de son père adoptif et aujourd'hui que c'était le cas, il n'arrivait plus à être complice avec lui. Il n'avait plus confiance en lui. La première fois, il l'avait abandonné. Et Merlin l'avait pleuré à son retour. Aujourd'hui, il était grand et il ne voulait plus être un bébé. Alors il avait quitté Manhattan. Il avait pris le métro comme un grand et il était dans le Bronx comme pour se donner un défi. Sans prévenir personne. Il n'avait même pas envie de voir Sam. Il pensait même à couper tout contact avec lui. Il ne voulait plus personne. Il ne voulait plus rien. A part rester seul.

Il arriva dans le Bronx, ce coin lui faisait peur mais son instinct qui le poussait à devenir plus courageux, lui dictait de rester ici. Il faisait tâche dans ce quartier.  Déjà rien qu'avec ses vêtements. Ses parents étaient riches maintenant mais Merlin n'avait jamais rien réclamé, bien au contraire. S'il gueulait souvent, il cherchait à se faire oublier pour le reste. Il trouva un banc et se posa dessus. C'est comme s'il attendait un bus imaginaire. Mais il fuguait. A sa manière.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Initié ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 03/09/2017
☾ game(s) : 109
dollars : 119

MessageSujet: Re: leave me alone (samlin)   Lun 16 Oct - 10:16

leave me alone

Il leva les yeux sur un océan de doute. Le soleil s'y engouffra, transperçant son crâne douloureux, menaçant de mettre à feu son cerveau. Maman l'avait jeté dehors, encore une fois. Les arguments étaient comme toujours recevables. Il avait pour la mille et unième fois dépassé les bornes. Encore, toujours. Sam ne savait rien faire d'autre et maman en patissait à chaque fois. Lendemain de cuite de première. Il avait l'bide en vrac, plombé de mauvaise bouffe et de whisky premier prix. Il se rappelait plus c'qu'il pouvait bien foutre là, en plein milieu de... De quoi d'ailleurs ? Un jardin public ? Ouais un jardin public. Un coup d'oeil à ses mains, enflées, jointures gauches éraflées et crouteuses. Il décida qu'il ne tenait pas à se rappeler. A quoi bon? C'était quasi toujours le même scénario. Il se soûlait, un mec disait un truc de trop, et ensuite tout n'était plus que saccage. Sa mère lui disait souvent qu'un chien enragé vivait dans sa tête. A jeun, il arrivait à le tenir en laisse. Alcoolisé, la laisse disparaissait. « Tôt ou tard t'vas tuer quelqu'un mon amour » pourquoi d'vait-elle toujours ajouter mon amour?. Aucune idée, et c'était pas l'moment d'se poser la question. Il passa ses mains sur son visage, pour constater de l'ampleur des dégâts. Et comme il l'avait imaginé ça n'devait pas être beau à voir. Ses lèvres étaient enflées, son arcade en feu, et son nez... Son nez barbouillé de sang sec.
Au moins, j'ai encore toute mes dents
Il se leva, ou du moins essaya d'garder un équilibre difficilement gagné. Il resta là, debout, à osciller d'avant en arrière tandis qu'le parc commençait à danser une valse autour de lui. Sa tête allait exploser, son bide n'en parlons pas... Et l'pire dans cette affaire c'est qu'il était encore ivre.  
Les yeux rivés sur le sol, il s'élança d'un pas rapide, bien décidé à rentrer chez lui. Chez lui, remarquez que même bourré le garçon en gardait son sens de l'humour. Sam n'avait pas de chez lui. Sam n'avait d'ailleurs jamais eu de chez lui. Il n'connaissait qu'l'odeur immonde des hôtels de passe et... Merde Merlin. Merlin?
Sam manqua pour la troisième fois de se rétamer sur le sol. Qu'est-ce que Merlin pouvait bien foutre ici ? Dans un putain d'parc ? A... Il était quelle heure d'abord? Il r'garda son bras, par réflexe, sa montre n'y était plus. Merde, il l'amait bien c'te montre. Tant pis. Est-ce que tu sais seulement où tu es ? Brooklyn ? Bronx ? L'un des deux.
Comme il avançait vers le brun, d'un pas toujours aussi maladroit, ça lui revint. Bronx. Il avait passé la soirée dans c'parc à s'soûler, s'était battu et... Qu'est-ce que Merlin pouvait bien foutre dans l'Bronx ? Sam accéléra l'pas, jusqu'à trébucher sur l'banc, juste à côté d'l'enchanteur. « Ptin qu'est-ce que tu fous ici ? » Qu'est-ce que tu branles ici Merlin? Avec toutes les menaces qui pèsent sur toi ? Putain d'abruti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Walking in the town


☾ in New-York since : 28/08/2017
☾ game(s) : 272
dollars : 348

MessageSujet: Re: leave me alone (samlin)   Mer 18 Oct - 0:02


Merlin regarda les alentours et commença à avoir peur. Il avait cru qu'il serait courageux mais rien du tout. Il resterait le faible Merlin toute sa vie à cause de sa mère. Son téléphone sonna. C'était justement sa mère qui avait remarqué son absence et qui le cherchait. Encore une fois il s'énerva et lança qu'il se promenait seul, histoire de la rendre dingue. Merlin ne prenait aucun plaisir à torturer sa mère de la sorte mais il voulait leur prouver qu'il était capable de se débrouiller seul. Pourtant, son instinct lui prévenait que quelque chose pouvait arriver. De nouveau. Merlin frissonna mais il resta maître de lui même. Personne ne pouvait comprendre ce qu'il pouvait ressentir à l'instant même.Il se entait seul au monde. Seul face à son destin. Et personne ne pourrait l'aider.Il passa une main dans ses cheveux pour les remettre correctement. Soudain, il entendit une voix familière. Sam. Il avait fallu qu'il tombe sur lui. L'adolescent se renfrogna. Tout sauf lui.

"Commence pas avec tes leçons à deux balles" répliqua le plus jeune, avec un air meurtrier. " Je me suis engueulé avec ma mère et deux fois de suite alors hors de question que je reste à la maison..."

Merlin regarda Sam. Autant il pouvait être fou amoureux de Sam, autant en ce moment il aurait envie de se bagarrer avec lui tel un chaton enragé. Mais il sentait que Sam n'était pas dans son état normal et il eut un air moqueur:

"Toi t'es aussi frais qu'un poisson pané... c'est drôle que tu veuilles me faire la morale... Alors tu sais où tu peux te la mettre... "

Son langage d'ado était insolent et provocateur. L'école privée n'arrangeait rien. Il ne serait jamais l'un des ces fils de bourge. Merlin aspirait à autre chose. Eliott voulait aller en école militaire et Merlin... Merlin ne se voyait pas d'avenir. Il pensait qu'il finirait sa vie très tôt. Il accepterait son destin. Mais ça, il ne le disait à personne. Il croisa les bras sur sa poitrine et il reprit alors:

"Sam... tu sais que t'es con des fois.... je sais pas... tu aurais pas pu m'appeler pour que je vienne avec toi me bourrer la gueule? J'aurais peut être éviter de dire à ma mère qu'elle pourrait venir récupérer mon corps à la morgue demain matin..."
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Initié ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 03/09/2017
☾ game(s) : 109
dollars : 119

MessageSujet: Re: leave me alone (samlin)   Ven 20 Oct - 15:41

leave me alone

Bébé chaton pas content. Oh non, vraiment pas content. Chaton montre les dents. "Je me suis engueulé avec ma mère". Ting ting ting guess what Merlin? Sam aussi. Et regardez-vous, tous les deux, comme deux gamins égarés, à errer ici et là dans un quartier pas des plus recommandables pour des mecs comme vous. Vous vous êtes bien trouvés les enfants.

Toujours à moitié effondré sur le banc, le garçon se redressa légèrement. Il était fatigué. Sa tête martelait des appels à l'aide qu'il repoussait toujours un peu plus loin à chaque mot de l'enchanteur. Il se devait d'être éveillé. D'être attentif pour lui. Des problèmes avec maman ? Sam nota ça au fond d'son crâne. Des attaques adolescentes sur son allure déplorable ? Oh c'était si facile d'piquer sur des sujets qui fâchent. Mais si tu cherchais un peu Merlin, si tu creusais un peu, t'verrais qu'il n'boit pas par simple plaisir d'boire le p'tit Sam. Mais ça, tu t'en fou n'est-ce pas ? Tu t'en branles pas mal hein. Mais passons, le brun n'chercha pas en rentrer dans ce sujet et ignora la remarque cinglante. « T'crois vraiment que j'vais t'faire la morale ? J'suis pas ta mère mon vieux. » Il veut juste qu'tu sois sain et sauf. Sain et sauf Merlin. Récupérer les restes d'ton cadavre aux quatre coins d'New York ça l'branche pas des masses, t'comprends ? Mais le gamin il ne semble pas comprendre, et continue sa p'tite crise.

"Sam... tu sais que t'es con des fois.... " oh si ce n'était que des fois... Les poings serrés il encaissa les phrases de Merlin sans rien dire. D'ailleurs tu noteras mon cher Merlin que si ton corps est à la morgue, tu pourras pas l'dire à ta très chère maman p'tit merdeux. Mais passons. Sam leva les yeux au ciel, glacé par tant de conneries déblatérées en l'espace de quelques secondes. « Sans offense mais tu s'rais déjà six pieds sous terre si t'étais v'nu hier soir. » ou dans la cave d'un type à hurler de douleur. Sam riait en disant ça, mais imaginer le gamin qu'il aimait finir en lambeau entre les mains d'ces types le fit frissoner. Il avait les poings serrés et envie d'hurler. Envie d'hurler au monde à quel point ce gamin agissait comme un abruti de première à vouloir jouer les grands, alors qu'il n'était qu'un enfant. « T'veux jouer les durs p'tite racaille? T'veux v'nir t'faire maraver la gueule ? » Il explosa de rire. Un rire aussi faux qu'la tronche de sa mère.  « T'veux jouer les grands, ok j'ai pigé. T'veux t'émanciper des jupes de maman. Ouais j'ai pigé. » Il s'releva, pris cinq secondes avant d'trouver la position qui lui garantissait la meilleure stabilité. « Va falloir t’entraîner pour ça chaton, tu l'sais hein? » Il l'fixait dans les yeux, sans jamais cligner, un air provocateur dans l'sourire. « Frappe moi. » Vas-y Merlin. R'garde sa tronche déjà défoncée. Le sang au coin d'son nez, l’œil commençant déjà à noircir, les lèvres aussi enflées qu'des ballons d'baudruches. R'garde le désastre d'être un raté. R'garde et frappe p'tit chaton.




_________________

If you died, would anyone care?
Would they really care ?
Maybe, they'd cry for a day. But let's be honest, no one would give a shit. They wouldn't. The few people that would feel obligated to go to your funeral would probably be annoyed and leaves as early as possible.
That's who you are.
That's what you are.
You're nothing to anyone. To everyone.

- MR ROBOT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Walking in the town


☾ in New-York since : 28/08/2017
☾ game(s) : 272
dollars : 348

MessageSujet: Re: leave me alone (samlin)   Dim 22 Oct - 23:42


Il avait écouté les mots de Sam. Sam qui ne se rendait pas compte du mal qu'il faisait à Merlin. Mais Merlin avait l'habitude des mots qui blessent. Il tenta de rester digne. En vain. Encore une fois, Merlin avait tout gâché. Merlin qui voulait fuir, fuir tout le monde, quitter cette ville. Merlin qui de plus en plus se sentait mal dans sa peau. Il venait à regretter d'être retourné avec les siens y a onze ans. Et à cette pensée, qui le fit angoisser sur l'instant, il laissa ses larmes couler. Il en avait assez de les retenir. Il cacha son visage contre Sam et il se lova contre lui, tel un chat. Il avait besoin de Sam, pas d'un donneur de leçon à dix balles. Il entoura ses sa taille de ses bras pour s'accrocher au garçon qu'il aimait.

"Sam...."
murmura-t-il entre deux sanglots étouffés.

Il ne voulait pas le quitter, et encore moins le frapper. Déjà rien que de voir son visage abimé, il devenait fou. Peut être qu'il avait raison après tout. Peut être que Merlin était juste stupide d'être venu là mais au moins, ça lui donnait une bonne raison de voir Sam. Et s'il avait été seul, il aurait eu peur. Il aurait pu appeler son oncle Eliott mais il ne voulait pas le décevoir lui, non plus. Il avait l'impression de décevoir tout le monde. Et ça, il ne le supportait pas. Alors qu'il se calma un peu, il regarda Sam et l'embrassa doucement, pour ne pas lui faire mal.

"Me laisse pas ... .ne fais pas comme eux.... Si tu me laisses je m'en vais et jamais plus personne ne me retrouvera...."
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Initié ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 03/09/2017
☾ game(s) : 109
dollars : 119

MessageSujet: Re: leave me alone (samlin)   Lun 23 Oct - 17:55

leave me alone

Paumé dans l'ivresse. Les yeux débordant de larmes, il accueillit le gamin entre ses bras. Qu'avait-il fait? Qu'avait-il fait encore? Le regard ailleurs, les bras autour d'son enchanteur, il n'y avait rien à dire d'plus, il n'était qu'un raté. Il l'avait fait pleurer et gémir. S'écrouler et trembler. Il le serra, fort. Si fort. De peur qu'il ne s'échappe encore. De peur qu'il ne s'effondre. « Jamais... » Jamais Merlin, tu entends ? Jamais il ne te lâchera. Jamais il ne te laissera. Je crois bien qu'il en crèverait. Je crois bien que jamais il ne se le pardonnerait.

Plus fort encore, à en tirailler ses côtes douloureuses, il se serre tout contre toi. Il aimerait rester ainsi pour tout sa vie. Il aimerait que tu n'es plus peur. Il aimerait que tu lui souris. Les yeux dans les tiens, ses doigts essuyant tes joues, il t'embrasse à son tour. Qu'a-t-il encore fait? Il te reprend dans ses bras pour que tu ne le voit pas pleurer. Car Sam est fort et il ne pleure pas. Sam est une machine éraillée et brisée que personne n'a encore jamais réussi à réparer, mais ça personne ne le voit. « Je suis désolé » il le murmure, mais Merlin, s'il te plait tend l'oreille. Ecoute Sam s'excuser. Il s'excuse d'être un sale con incapable d'se contrôler, incapable d'aimer comme ceux qu'on voit à la télé. « ... désolé... » désolé d'être bourré trop souvent, et d'pas être le mec que t'attends.

L'alcool brûle encore et Sam fini par se reculer. Il s'installe sur l'vieux banc, pour t'éviter l'spectacle du gars qui s'ramasse la tête sur le trottoir. Il aimerait te dire de passer à la maison « Vi... » Mais il se retient. Il aimerait te le dire, viens chez moi, mais comment faire quand on a pas de chez soi? On ferme sa gueule Sam. On repense au p'tit gamin qu'on était à dix ans, celui qui s'bouffait des remarques sur sa mère et sa pauvreté, on la ferme et on reprend. « Si on allait marcher ? Si on allait.... Te changer les idées ? » Il s'força à sourire, feignant l'assurance.


_________________

If you died, would anyone care?
Would they really care ?
Maybe, they'd cry for a day. But let's be honest, no one would give a shit. They wouldn't. The few people that would feel obligated to go to your funeral would probably be annoyed and leaves as early as possible.
That's who you are.
That's what you are.
You're nothing to anyone. To everyone.

- MR ROBOT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Walking in the town


☾ in New-York since : 28/08/2017
☾ game(s) : 272
dollars : 348

MessageSujet: Re: leave me alone (samlin)   Jeu 9 Nov - 18:14


Merlin était torturé. Il était seul sans vraiment l'être. Il ne voulait plus penser à rien mais il n'avait pas le choix que de repenser sans cesse à ses parents et leur dispute. Il se sentait injuste parfois. Il savait qu'il allait trop loin mais il n'avait pas le choix, ses parents n'avaient pas sa confiance. Sam n'avait pas sa confiance non plus. Et ça le rendait malade de nervosité. Il avait peur. Peur de tout détruire. Il avait peur de perdre Sam mais il n'osait pas parler. Il soupira et dit:

"Okay mais tu arrêtes de jouer au moralisateur avec moi, je veux pas d'un grand frère ...."

Merlin regarda Sam et il s'approcha de lui pour embrasser ses lèvres avant de reprendre:

"J'ai l'impression qu'on ne sait plus qui on est ... tu vois ce que je veux dire? T'es comme mes parents.... on dirait que d'être près de vous, ça vous a rendu complètement différents.... moi je veux pas de ça!"

Il soupira une nouvelle fois et il était prêt à dire à Sam que c'était mieux s'ils s'éloignaient. Il réfléchissait trop mais surtout il voulait s'isoler pour ne faire souffrir personne. Et surtout pas Sam. Merlin détourna son regard et il fixa le sol.

"Je vais partir Sam.... je vais partir loin et seul.... je suis pas le Merlin dont tout le monde rêve.... Je suis qu'un nul..."
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: leave me alone (samlin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
leave me alone (samlin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leave the pain behind and let your life be your own again ♥ THYBALT & HEIDI
» 02. You can leave your hat on
» the life may leave my lungs but my heart will stay with you (azazel)
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» PEOPLE ALWAYS LEAVE (15/03 14h55)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
start of time :: New-York :: Le Bronx-
Sauter vers: