AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everybody hurts sometimes ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: Everybody hurts sometimes ♥    Dim 8 Oct - 9:52

Adonys ne trompait personne avec son comportement, pourtant il niait encore l’évidence. Il n’arrivait pas à coller les morceaux, comme si son cerveau ne voulait pas finir ce puzzle. Alors, comme quelqu’un qui cherchait à dissimuler la vérité, il montait sur ses grands chevaux. Il remettait son armure sur les épaules, son masque, et devenait quelqu’un d’autre, quelqu’un que Aliyah ne connaissait pas. Non, il n’avait jamais montré sa jalousie, et pourtant, la voir avec ce mec lui avait fait l’effet d’un coup de poignard dans le cœur. Il avait serré le poing, les mâchoires, il avait eu envie de le prendre par le col et lui frapper la tête contre le mur. Cependant, il était resté planté là, à les regarder, les yeux noirs de frustration. Il ne savait pas vraiment pourquoi il ne s’était pas interposé entre eux, car s’il l’avait fait, elle n’aurait sans doute jamais couché avec lui. Peut-être parce que inconsciemment, il ne désirait que son bonheur, et lui en priver, serait totalement égoïste.

- Autre chose ? Il y aurait quoi à part le fait que t’as été imprudente, c’est pas assez ? Ouais, tu sais te défendre, mais si tu t’en rappelles même pas, comment tu pouvais être sûre d’avoir toutes tes capacités pour te défendre ?

Il avait préféré éluder la question par un reproche. Il ne voulait pas avoir à expliquer qu’il était jaloux. Il ne voulait pas avoir à le dire à voix haute parce que ça deviendrait trop réel. Et ça, il ne le voulait pas. Il ne devait pas être jaloux.

- On n’est pas si différent toi et moi. On fait des conneries, haussa-t-il les épaules pour se décharger de toute responsabilité vis-à-vis de sa santé et sécurité.

Peut-être allait-elle-même s’imaginer qu’il pensait à ce fameux baiser en employant le mot « connerie ». Ce quiproquo allait sans doute semer le doute dans leur relation, mais il essayait de se persuader et de se convaincre que c’était mieux comme ça. Déjà, parce qu’il ne voulait pas essuyer un rejet venant de Aliyah, et aussi parce qu’il n’était pas bon pour elle.

Il alla ramasser le soutien gorge qui trainait sur le canapé, un sourire amusé sur les lèvres, et le déposa dans un coin si jamais elle venait le chercher.

- Au moins, elle, elle se souviendra de sa nuit, lança-t-il sur le même ton.

Sur le moment, il ne prit pas conscience que cela avait pu heurter la brune.


_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: Everybody hurts sometimes ♥    Dim 8 Oct - 10:59

Cet échange devient de plus en plus pénible. Tu te bats contre tes pulsions qui te crient de quitter cet appartement avant qu’il ne soit trop tard. T’as l’habitude de mener la danse sauf qu’aujourd’hui c’est tout le contraire et t’as l’impression que tout te glisse entre les doigts. T’as brisé ta carapace pour au final te retrouver devant une personne qui t’est totalement inconnue. Tu ne connais pas le Adonys qui se dresse devant toi. T’es totalement vulnérable devant lui et il n’hésite pas à t’enfoncer un peu plus, sans même sourciller. Ça te fait mal mais tu te dis que c’est nécessaire pour qu’il extériorise et que tu aies enfin des réponses aussi dures à entendre soient-elles. Sauf qu’il va trop loin. T’as l’impression de te retrouver à un procès où tu n’as aucune chance de te défendre. Il élude tes questions par d’autres reproches qui ne font que t’accabler encore plus. Tu commences à bouillonner. Tu as mis ta fierté de côté pour retrouver l’Adonys de ton enfance mais à croire qu’il a totalement disparu au final.  Tu sers  tes mains l’une dans l’autre, attendant le moment où comme une bombe à retardement, tu exploseras. Tu ne veux pas laisser de nouveau place à cette haine viscérale qui fait de toi un véritable robot mais ses mots sont tranchants comme une lame fraichement aiguisée. Tu continues de l’écouter cherchant vainement les yeux d’habitude si apaisants de ton frère adoptif. Ces derniers sont d’une noirceur qui t’effraie. La douceur qui anime généralement Adonys semble aveuglée par un sentiment bien plus sombre et t’as l’impression que quoi que tu dises ça ne servira à rien. On fait des conneries. Nouvelle source d’incompréhension. Tu cherches chaque idée dissimulée derrière ce terme sans parvenir à comprendre… « A croire que oui. » souffles-tu déçue. Puis vient l’acte de trop. Un sourire apparait pourtant sur les lèvres d’Adonys, tu devrais souffler. Seulement ce sourire  n’annonce pas un répit mais bien une provocation qui te met hors de toi. Tu vrilles. « Tu sais quoi Ado ? Vas te faire foutre ! » Lances-tu absolument dégoutée par la personne qui se dresse là devant toi. Ce n’est pas Adonys. « Si tu veux jouer au con alors pas de souci mais tu t’en mordras les doigts. » lui lances-tu rageusement. Il te dégoute mais tu décides de rentrer dans son jeu. Tu te diriges vers lui et uses de ta force pour le plaquer contre le mur. Tu ne lâches pas son regard qui se veut toujours aussi sombre, sauf que cette fois le tien lui fait de la concurrence. Un sourire moqueur vient peu à peu se dessiner sur ton visage. « Crois-moi, vu l’odeur que tu dégages, j’espère pour toi qu’elle ne se souvient de rien, ta performance  n’a pas dû être au niveau de ce que tu veux bien me faire croire. » De façade tu n’exprimes rien mais au fond tu vis un calvaire. Si le vrai Adonys ne veut pas réapparaitre alors tu seras celle que tu t’es toujours empêchée d’être avec lui : provocatrice et sulfureuse. Tu plaques une main sur son torse et viens glisser à son oreille. « A partir de ce jour, je ne te dois plus rien que ce soit sur mes coucheries ou bien pire encore. » souffles-tu en prenant un malin plaisir à prononcer exagérément chaque syllabe. Tu ne penses plus aux pseudos-sentiments que tu te refusais d'affronter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: Everybody hurts sometimes ♥    Dim 8 Oct - 19:19

Adonys avait évité sa question, avait choisi de mettre ses émotions sur off comme il savait si bien le faire. Il était bon dans le fait de dissimuler, de contraindre les gens à penser que ce n'était qu'un petit con prétentieux. Il était bon dans le fait de se berner lui même. Sauf qu'il ne bernait pas Aliyah qui voyait là une attaque personnelle quand il avait pris le soutien gorge.

Il n'avait jamais pensé que cela déclencherait une guerre entre eux. Il n'avait jamais réalisé à quel point sa sœur adoptive pouvait le ressembler à ce sujet. Elle avait explosé comme une bombe, comme un volcan et avait tout dévasté sur son passage. Elle l'avait encore blessé, à croire qu'ils ne savait que faire ça. A croire qu'ils aimaient se faire du mal.

Elle l'avait plaqué au mur d'une telle force qu'il sentit sa cage thoracique se soulever contre le mur. Il comprenait maintenant. Il comprenait qu'il avait franchi une limite. Sauf que le jeune homme aimait les dépasser ces limites. Il aimait les challenges.

Il n'écoutait même plus ses mots. Il ne voyait que ses lèvres. Ses belles lèvres sussurer des mots tranchants. Il l'a détestait pour ce qu'elle provoquait en lui.

Il prit son visage entre ses mains et la fit taire en déposant un baiser sur ses lèvres. Il détacha son emprise, et la regarda droit dans les yeux.

- Tu me connais pas si bien que ça, souffla-t-il.

Il savait que ce geste allait susciter des questions, pour autant, il n'ajouta rien. Il avait dit ça pour lui faire comprendre qu'il était bien plus qu'un petit con. Il était bien plus à l'intérieur que ce gamin perdu et déchaîné. Il avait un cœur lui aussi, même s'il était gelé. En cet instant, son palpitant fondait, comme si ce contact avec Aliyah l'avait réveillé de son hibernation. Depuis combien de temps il s'était senti si mort à l'intérieur ? Il n'avait plus compté les jours. Et là, aujourd'hui, il reprenait vie.

_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: Everybody hurts sometimes ♥    Dim 8 Oct - 21:03

Tu pourrais continuer pendant des heures, Ali. Depuis toujours t’es façonnée pour détruire ce que tu touches. Tu pensais qu’Adonys était une exception mais au final tu te rends compte qu’il n’est qu’une autre de tes victimes. L’homme qui se dresse devant toi n’est qu’une pâle copie de ton Adonys. Il te sort des horreurs connaissant pourtant à la perfection tes humeurs et tes frustrations. Tu as pourtant essayé de résister. Tu as fait ton possible pour ne pas devenir ce monstre que tu incarnes pourtant à la perfection. Seulement cette boule de rage dans ton estomac n’a fait que grossir et t’as pas tardé à exploser. Tu lui en lances des horreurs. Tu veux le blesser. Tu veux qu’il souffre autant que toi, Ali. T’as ce besoin viscéral d’extérioriser toute cette haine enfouie en toi depuis des semaines. Plus vicieuse que tu ne l’as jamais été, tu espères le toucher. Tu attends une réponse. Ta main est toujours posée sur son torse, l’empêchant de bouger. Vous vous lancez un combat de regard que tu te refuses de perdre. T’as l’intention de reprendre le dessus Ali. Tu veux plus être faible. « Je te jure que… » commences-tu comptant donner le coup de grâce… Il te prend de cours en encadrant ton visage de ses mains. Tu n’as pas le temps de riposter, Ali… Ses lèvres viennent se déposer de manière à la fois brutale et tendre sur les tiennes. Tu sens ton cœur manquer un battement. Ce moment te semble durer une éternité. Adonys recule doucement son visage et capte de nouveau ton regard. Tu ne sais pas comment réagir. Qu’est-ce que ça veut dire ? Des milliers de questions sont en train de tourner dans ta tête et la colère que tu ressentais semble s’être totalement envolée, remplacée par une sensation qui t’ait totalement inconnue. Tu te rends vite compte que pendant ce baiser tu as totalement oublié de respirer. Tu reprends donc une grande inspiration en cherchant à fuir son regard. Tu respires mal Ali. Ta main a quitté le torse de ton frère adoptif. Tu baisses les yeux. Ton cœur va sortir de ta poitrine s’il continue à battre à cette ampleur. Tu cherches une issue, en vain… Ta respiration semble de plus en plus saccadée. Que faire ? Ton corps ne tarde pas à répondre à cette question de la manière la plus improbable qui sot. Tu lèves les yeux vers Adonys, te saisis de son débardeur et l’attire violemment contre toi. Tes lèvres viennent de nouveau rencontrer les siennes avec fougue voire animosité. Tu ne contrôles plus rien et ton cœur s’emballe encore plus. Cette drôle de sensation est toujours là au niveau de ton thorax et tu n’as aucune idée de son origine. Tu ne sais pas si elle est agréable ou si au contraire elle te fait souffrir le martyr. Après de longues secondes, tu recules de quelques pas fuyant son regard cherchant une issue. « Je… » commences-tu sans parvenir à terminer... T’as le souffle coupé. Les images de ce fameux jour à l’hôpital te reviennent en plein visage. Tu finis par capituler et relever ton regard vers Adonys… « Je ne comprends pas. » souffles-tu en continuant de reculer, tes mains dans tes cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: Everybody hurts sometimes ♥    Mar 10 Oct - 17:16

Adonys n'avait pas réfléchi. Comme à son habitude, il avait préféré choisir l'action à la réflexion. Il avait succombé à cette envie qui naissait au niveau de son cœur. Était-ce mal ? Il ne voulait pas le savoir. Il avait juste senti la douce chaleur des lèvres d'Aliyah alors qu'elles s'étaient entre choquées avec les siennes. Il ne pouvait nier qu'il avait aimé ça. Il ressentait comme un soulagement en lui.

Alors qu'il s'imaginait que la brune allait lui tourner le dos et partir, celle-ci le surprit. Elle l'embrassa en retour en l'attirant avec envie contre elle, lui offrant un baiser plus fougueux qu'il ne refusa pas. Durant ce geste, il avait passé ses bras autour de sa taille, l'enroulant encore davantage contre lui. Il aurait désiré que cette échange ne s'arrête jamais. Il aurait désiré approfondir ce baiser, le rendre plus concret. C'est avec une pointe de déception qu'Adonys la regarda s'éloigner, le regard perdu. Il n'osait pas la prendre dans ses bras, la rassurer, ou retenter encore l'impensable, qui pourtant venait de se produire.

Elle ne comprenait pas. Ils partageaient tous deux l'assaut de tout un tas de questions qui venaient les harceler mentalement. Pour ce qui était du jeune homme, il culpabilisait. Elle ne pouvait pas être avec lui. Ils ne pouvaient pas commencer une histoire, et pourtant, Adonys n'avait jamais ressenti ça en embrassant une femme. Il s'était senti différent, mais dans le bon sens du terme pour une fois. C'était bizarre, et incongru.

- J'ai pas d'explication à te donner. J'avais envie depuis... La dernière fois. J'aurais pas du, répondit-il en se mordant la lèvre inférieure.

La morale voulait qu'il ait des rapports amicaux avec sa sœur adoptive. Son cœur désirait autre chose. Qu'est ce qu'il devait écouter, lui qui n'avait jamais pris le temps de n'écouter rien ni personne ? Et puis, qu'est ce que cela voulait dire ? Son cœur abîmé battait la chamade. Il n'était pas sûr dans son état de santé actuel que les sensations fortes étaient conseillées. Mais c'était Aliyah, alors il s'en fichait. Il laissa reposer sa tête contre le mur, tentant de faire le point.


_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: Everybody hurts sometimes ♥    Jeu 12 Oct - 20:37

Ton cœur tambourine à une vitesse affolante dans ta poitrine. T'as l'impression qu'il n'a qu'une idée en tête, sortir de ta cage thoracique. T'es totalement tétanisée par ce qui vient de se passer. Le souvenir encore intacte des lèvres d'Adonys se déposant sur les tiennes ne fait que défiler devant tes yeux. Tu ne comprends pas... Tu refuses de comprendre. Tu voudrais que cette sensation disparaisse. Pourquoi t'a-t'il embrassé comme il l'a fait ? Pourquoi n'as tu pas pu t'empêcher de répondre à ce baiser ? Ali, c'était plus fort que toi. T'as senti tout ton corps t'abandonner. Tu pouvais rien faire pour contrer cette pulsion. Tu as eu envie de l'embrasser. Tu as eu besoin du contact de sa peau sur la tienne. Chaque parcelle de ton corps t'as hurlé de t'emparer de ses lèvres comme si c'était la dernière fois que tu le voyais et c'est ce que tu as fait. T'es tiraillée par tellement de sentiments différents. T'as ta tête dans tes mains à la recherche d'une explication sensée à cette situation. Tu fais les cents pas dans l'appartement. Tu tentes de faire abstraction de tout et surtout d'Adonys. Sauf que c'est impossible. Tu sens son regard posé sur toi et ça déclenche en toi des frissons tout le long de ta colonne vertébrale. Du désir ? Adonys finit par parler et ton cœur se sert un peu plus. Tu n'étais pas folle. Ce baiser échangé à l'hôpital n'avait rien d'anodin. T'en étais persuadée évidemment mais tu refusais de te l'avouer... Tu n'avais pas le droit d'envisager cette possibilité. Pas avec Adonys dans l'équation. Il est celui qui a toujours cherché à lire entre tes lignes, celui qui a toujours cherché à te protéger, celui que tu n'as pas le droit d'aimer autrement que comme un frère. « C'était une erreur. » finis-tu par souffler. Ça te brise le cœur d'avoir à lui dire ça parce qu'au fond, tu sais que ce n'est qu'un amas de conneries. T'as cette petite voix dans ta tête qui te supplie de laisser parler ton cœur. Impossible. Il faut mettre fin à tout ça avant que tout ça n'aille plus loin, avant la souffrance. « Oublions-ça... » Jamais tu ne pourras oublier la douceur de ses lèvres et la tendresse avant laquelle il t'a serré contre lui. Jamais. Tu ris intérieurement de ta propre hypocrisie. Ali, tu me fais pitier. Tu pourrais pas supporter de le perdre et c'est ce qui se passera si tu laisses tes sentiments prendre le dessus. Soit brutale. Soit claire. Soit malheureuse. « Je dois partir. » souffles-tu le cœur en miette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Everybody hurts sometimes ♥    

Revenir en haut Aller en bas
 
Everybody hurts sometimes ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Alfie B. Reynolds ⌂ You don't get to choose if you get hurt in this world...but you do have some say in who hurts you.
» 07. I told you so
» Nuage d'Eden, If life was more sweet, we would never to admit something that hurts us|| 12 Jan.
» It hurts me more than i can say • Feat. Damien
» i loved you so much that it hurts so bad # DALIA - terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
start of time :: hors rp :: V1-
Sauter vers: