AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




☾ in New-York since : 14/09/2017
☾ game(s) : 27
dollars : 37

MessageSujet: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Jeu 14 Sep - 22:37


« Je suis rentré. » Je fermais la porte d’entrée derrière moi, m’enfonçant un peu plus dans l’habitation. Tout était calme. « Il y a quelqu’un ? » pas de réponse. J’avançais et découvrais le salon dans un état désastreux, signe probable d’une énième colère de Marcus. Je grimaçais en marchant sur des débris de verre qui craquèrent sous mon poids. Un objet ne lui avait pas survécu. Je déposais mon sac sur une chaise et me penchais pour récupérer les morceaux. Je sentais de l’angoisse monter en moi en une fraction de secondes. Je me repassais dans la tête les évènements de ce matin. J’étais parti après mes petits frères ce qui m’aidait à me calmer. Je me mettais en tête de ranger et de faire disparaître tous les stigmates de cette perte de contrôle… Comme d’habitude. Je remettais les objets à leur place, balayais… J’avais l’impression de brasser de l’air plutôt qu’autre chose. L’endroit ne serait jamais parfait, mais je tentais quand même de faire ce que je pouvais. Le désastre arrivait au dernier morceau de verre. Pris d’une sensation de vertige, je laissais glisser le bout de verre m’entaillant la main. « Merde. » Je me levais et filais attraper un bout de torchon pour panser la plaie. Je ne m’étais pas loupé. Je n’avais jamais eu une grande affinité avec le sang. Je sentais mon estomac se soulever. Je lâchais le torchon et courrais jusqu’à la salle de bain.

Je me laissais glisser le long du mur de la salle de bain, tentant de réguler ma respiration. Mes mains tremblaient, signe de faiblesse. Je fermais les yeux. Je devais attendre, ca allait finir par passer, comme à chaque fois. Mon estomac se soulevait dans des spasmes douloureux, créant une sensation des plus désagréables. Je me concentrais sur les bruits environnants pour faire passer plus rapidement mon mal être. Il n’y avait toujours aucun signe extérieur de présence. J’étais seul. Ca m’arrangeait. Je ne voulais pas que l’on me voit dans cet état. Il n’était pas question d’inquiéter Dean ou Archie et encore moins que Marcus apprenne pour ses baisses de tension. La pièce finit par cesser de tourner. Je posais mes deux mains sur le lavabo pour m’aider à me lever. Ce fut plus difficile que prévu.  J’ouvrais les robinets et passais de l’eau sur mon visage pour me rafraîchir. J’en profitais pour boire un peu. Je relevais la tête, mon regard croisait celui de mon reflet. Je n’avais pas l’air plus mal que d’habitude, si ce n’est quelques cernes qui étaient apparus sous mes yeux. On avait l’impression que j’avais passé quelques mauvaises nuits. Rien de plus.

Je m’intéressais à nouveau à ma main, fouillant dans les tiroirs à la recherche de désinfectant et de quoi bander la plaie. J’avais quelques petits problèmes de coagulation dernièrement. Je finissais par trouver une bande et quelques cotons. C’était suffisant. J’entendais au même moment la porte d’entrée s’ouvrir. Je pressais le mouvement, ne cessant de jeter des coups d’œil sur la porte comme si j’étais en train de faire une bêtise. Je rangeais tout et sortais en fermant la porte. Je me retrouvais nez à nez avec Marcus. « Oh salut. »


Dernière édition par Sean Black le Jeu 21 Sep - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 93
dollars : 107

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Jeu 14 Sep - 23:08

Marcus était sorti. Il avait pris l'air, tenté de se changer les idées avant de commettre un meurtre sur l'un de ses frères. Personne n'était à la maison et il n'avait pas besoin d'aller travailler, de toute façon, il aurait tué son patron parce qu'il ne supportait pas la moindre remarque. Avant de partir, il avait balancé une balle de base ball contre le miroir et il avait explosé une chaise contre le buffet de la salle à manger. Il en avait trop sur le coeur. S'il y avait bien une seule personne à qui il ne voudrait pas faire de mal, c'était bien son frère jumeau, Sean. Mais il le trouvait trop faible, trop doux pour ne pas le frapper. Il aurait voulu que Sean lui ressemble. Il aurait voulu partager autre chose que des insultes et des coups avec lui. C'était sa moitié, son tout. Et pourtant, Marcus sentait quelque chose n'allait pas avec son frère. Et ça l'agaçait plus qu'autre chose. Après avoir fait peur à un gosse dans un parc, Marcus prit le chemin du retour, non sans se griller trois à quatre cigarettes. Il était encore énervé. Encore plus qu'avant.

Lorsqu'il franchit le seuil de la maison, il vit que la pièce avait été rangé. Signe que Sean était rentré, ses deux autres frères étaient trop faignants pour faire quoi que ce soit. Il le chercha partout, ravi de passer un peu de temps avec Sean, sans que les deux autres boulets soient dans le coin. Il le trouva enfin dans la salle de bain. Pour une fois, il allait être calme. Il allait lui proposer de passer une soirée entre jumeaux, rien que tous les deux. Mais il vit alors Sean sortir de la salle de bain. Il vit faible et remarqua un changement. Son regard s'assombrit et il attira son frère vers lui. Il remarqua alors son visage fatigué et son air faible. Et surtout les pansements.

"Putain Sean, qu'est-ce que tu as foutu?"

Son visage avait blêmit. Il sentait qu'il allait perdre Sean et la colère l'envahit alors. Il l'entraîna dans sa chambre et le poussa sur le lit. La colère était tel qu'il balança la lampe de chevet contre le mur. Non, il ne pouvait même pas imaginer perdre Sean.

"J'ai remarqué que tu allais pas... Me prend pas pour un con... Dis moi ce qu'il y a... "

Sans attendre sa réponse, Marcus alla s'asseoir à côté de Sean. Et il le prit dans ses bras. Il le serra fort comme s'il voulait l'étouffer.

"Tu as pas le droit de me laisser tomber, tu comprends ça? Ou faut que je te l'explique?"

Et poussé par la colère, il gifla son frère. Il s'était promis qu'il arrêterait de s'en prendre à Sean et Sean le poussait à agir. Et chose inédite depuis des années, des larmes s'installèrent dans les yeux de Marcus.

"Regarde moi! Tu m'as déjà vu pleuré? Non! Et là tu fais quoi? Hein? Tu m'as vu? Je suis en train de chialer à cause de toi... tu m'énerves Sean... je te jure que je vais prendre des mesures à ton égard, et tu vas rien comprendre..."

Et le jumeau dominant reprenait sa place. Marcus contrôlerait Sean coûte que coûte. Il était prêt à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 14/09/2017
☾ game(s) : 27
dollars : 37

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Ven 15 Sep - 21:45

La salle de bain était un véritable refuge loin de mes angoisses habituelles. Je m’y sentais en sécurité, et le froid du carrelage au sol me rassurait lorsque je sentais le mal être m’envahir. J’avais le temps de reprendre mes esprits dans un pseudo calme. Je finissais par trouver de quoi soigner ma main et cacher la plaie… Je n’étais pas assez stupide pour me dire que personne ne le remarquerait. Je savais très bien que Marcus m’avait toujours à l’œil. C’était pour mon bien, du moins je voulais m’en convaincre. Le bruit de la porte d’entrée avait accéléré le mouvement. Je rangeais rapidement le flacon de désinfectant et faisais disparaître les cotons. Je prenais une grande respiration et sortait de la pièce, je ne m’attendais pas du tout à tomber sur Marcus. J’eus d’ailleurs un mouvement de recul alors que nous nous retrouvions nez à nez. Je n’allais pas passer inaperçu.

Mon cœur s’accélérait dans ma poitrine. Je baissais la tête comme un gamin alors qu’il haussait déjà la voix. Je détestais lorsqu’il faisait ça. Bien entendu qu’il avait remarqué que je devais être blanc comme la mort, que j’avais un pansement à la main et un peu de sang sur le bout de ma manche que je ne cessais de tripoter pour dissimuler mes « méfaits ». « Je … A cause des … Tu sais … morceaux de verres… » Je bredouillais à voix basse. Je n’étais même certain qu’il puisse m’entendre. Marcus m’empoignais le bras avec force. Il était en colère. J’avais encore merdé. Je le suivais sans me faire prier. Il pressait le pas jusqu’à la chambre, surement un peu trop vite pour moi. Je manquais de trébucher deux ou trois fois dans le couloir. Le contact avec le lit fut assez violent. Je ne bronchais pas. La lampe de chevet explosa contre le mur. Je me faisais tout petit, rentrant la tête dans les épaules.

J’ouvrais la bouche comme un poisson hors de l’eau. Le son ne voulait pas sortir. Je ne savais pas quoi répondre sans risquer de le mettre encore plus en colère. Je ne savais pas quoi répondre du tout. Qu’est ce qui n’allait pas chez moi ? Je me posais souvent la question. Marcus vint s’asseoir à côté de moi et il me serra dans ses bras, fort… très fort. Il me faisait mal. J’avais l’impression de suffoquer. Pourtant… Je me sentais déjà mieux. Aussi fou que cela puisse paraître au vu de notre relation, Marcus était le seul capable de calmer mes pires angoisses. Je n’avais pas besoin que l’on entende que j’allais mal. J’avais besoin de lui.

La gifle laissait une trace rouge sur mon visage. Je déglutissais. Je m’en voulais bien plus que je ne condamnais son geste. « Je comprends… Je ne veux pas te laisser tomber. » murmurais-je. Mes larmes s’étaient coincées dans ma gorge. Mes épaules se soulevaient au rythme de pleures sèches et silencieuses. Il me demandait de le regarder, je levais doucement la tête, sachant parfaitement que si je ne le faisais pas, il allait m’y forcer.

Je voyais des larmes dans ses yeux. Mon âme se transperça. Non ce n’était pas ce que je voulais… Je me retrouvais propulsé quelques années en arrière lorsque j’avais tenté d’arrêter ce calvaire. Je le faisais souffrir encore une fois. Et pourtant il voulait prendre des mesures pour me garder avec lui, pour que j’aille mieux. « Pardon… Je suis désolé… Je … » Je baissais à nouveau les yeux, mais reprenais la parole d’une voix un peu plus sûre de moi : « j’aurai du faire plus attention. Je me suis coupé en ramassant les bouts de verre… Et je … J’ai mal dormi. Je suis un peu fatigué. » Je prenais une grande inspiration. « Je vais faire des efforts. » Je fondais en larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 93
dollars : 107

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Mar 19 Sep - 0:58


Il n'aimait pas la tournure des événements. Il avait envie de tout exploser. Il pensait à même à éliminer toute sa fratrie. Dean, Archie et Alison. Bon débarras. Il ne garderait que sa moitié, son tout, son frère jumeau. Mais il se rendait bien compte que Sean lui cachait quelque chose et ça le rendait fou. Il sentait que Sean mentait. Et son frère se mettait à pleurer. Signe de faiblesse. Sean n'était qu'un faible. Et il avait envie de sévir avec lui, pour le garder précieusement vers lui. Il fixa son jumeau avec un regard noir:

"Regarde moi Sean.... Tout va changer.... Tu vas rester avec moi...ou même ici dans ta chambre.... T'occupe plus de Dean et Archie, je vais m'en occuper... Quant à notre traînée de soeur, je vais la faire revenir à la maison...Toi tu t'occupes à te reposer... "

Il se rapprocha de Sean et le prit dans ses bras, il caressa ses cheveux doucement, pour l'apaiser. Il avait besoin de rassurer son frère. Il voulait l'amadouer pour découvrir ce que son jumeau cachait. Et il était prêt à tout pour découvrir ce qui rongeait Sean de l'intérieur. Il reprit alors:

"Je t'interdis de sortir de la maison tant que tu n'iras pas mieux... et je t'interdis de parler à ces deux petits cons... je vais m'occuper de leurs cas et si ça doit se terminer dans un bain de sang, alors ça se fera comme ça... mais penses à toi... Si je te vois faire la moindre chose, je te jure Sean.... je te ferais bouffer ces bouts de verre moi-même...."

Il força son jumeau à s'allonger alors qu'il se levait. Il allait préparer à manger pour son frère, les deux poisons se démerderaient. Ils n'avaient pas besoin de lui. Marcus fixa son jumeau d'un air inquiet et perdu à la fois. Il commençait à se rendre compte que la situation lui échappait et que Sean lui échappait d'une manière dont il n'aimait pas. Ni une, ni deux, Marcus attrapa la clé de la chambre de Sean. Et un plan se forma dans sa tête. Il allait garder son frère près de lui et de cette manière là. Il allait l'enfermer. Lui faire comprendre que Marcus tenait à lui et qu'il ferait tout pour le garder. Il avait le pouvoir. Il aimait le pouvoir et terroriser toute sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 14/09/2017
☾ game(s) : 27
dollars : 37

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Mar 19 Sep - 23:30

Chaque jour était un combat. Je n’allais pas bien et les choses ne s’arrangeaient pas. Je me voilais la face en me disant que ca ne se voyait pas tant que cela. Seul Dean avait semblé prendre conscience de la gravité de la situation. Il était facile à faire taire. Marcus devait se voiler la face, décrétant inconsciemment que si telle était le cas, la situation serait en train de lui échapper. Nous étions jumeaux après tout. Je ressentais ce que lui ressentait et inversement. Il savait quand je mentais et j’ignorais ses mensonges. Mais cette fois c’était différent. Il avait débarqué au mauvais moment, tirant des conclusions à cause des similitudes entre deux situations. Cette fois c’était réellement un accident pour la blessure. On ne pouvait pas en dire autant de mes cernes et de ma faiblesse qui m’empêchait presque de mettre un pied devant l’autre. Marcus voulait prendre les choses en main. Le pire était à craindre. Je ne répondais rien alors qu’il me disait vouloir s’occuper de nos frères, même faire revenir Alison. Inutile de le contrarier. Je ne pouvais qu’acquiescer.

Marcus me serrait dans ses bras, caressant mes cheveux, ce qui eut instantanément l’effet de calmer mes sanglots. Ce geste était assez rare pour avoir l’air sincère. La culpabilité refaisait surface avec une extrême violence. C’était ma faute s’il se mettait dans cet état. J’en venais à me dire que je préférais le voir hurler, ce qui était dernièrement presque un signe que tout allait bien. Pas dans cet état. Le moment de douceur fut de courte durée. La sentence tomba : interdiction de quitter la main, de m’occuper de quoi que ce soit. Je restais interdit un moment, ouvrant la bouche comme un poisson hors de l’eau. Non non… Je ne pouvais pas rester ici. Pas comme ça. « Je vais faire attention, je vais me reposer. Je veux aller mieux. Ne me laisse pas là ! » Il me forçait à m’allonger sur le lit. Je ne bougeais pas quelques secondes. Il allait sortir de la chambre. « s’il te plait. »

Entendre la clé tourner dans la serrure me fit paniquer en un instant. « Non ! » Je me levais d’un bond, utilisant des forces que je ne soupçonnais pas la seconde précédente. Je tournais la poignet comme un fou furieux, comprenant qu’elle n’était pas prête de s’ouvrir. Mon cœur battait dans ma poitrine. « Ouvre moi ! » Je tirais un peu plus fort sur la poignée. « Ouvre moi ! » hurlais-je presque hystérique comme s’il s’agissait d’un ordre. Je tirais de toutes mes forces. Ce qui devait arriver arriva. La poignée me restait dans les mains. Je la jetais sur le sol et tentais mille et une façons complètement stupides d’ouvrir la porte. A bout de souffle, la tête qui tournait dans tous les sens, je me laissais glisser le long de la porte. « Me laisse pas là. » je donnais un énième coup dessus de colère, de rage, de peur, de soulagement, d’inquiétude… Personne ne pouvait ressentir tout ça en même temps… Tout le monde sauf moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 93
dollars : 107

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Mer 20 Sep - 12:42


Marcus sortait de sa chambre. Il avait envie de prendre soin de son frère pour une fois.De plus, ils étaient seuls. Mais alors qu'il allait dans la cuisine, Marcus entendit les cris et les appels de Sean. Et encore une fois, ses cris ébranlèrent Marcus au plus profond de lui. S'il s'autorisait à être gentil et attentionné avec son jumeau, quand il était seul, c'était pour lui prouver qu'il n'était pas juste un connard qui tabassait pour le plaisir. Il avait envie de lui montrer que malgré tout, il existait une part de Marcus qui était bon en lui. Et entendre son frère allait aussi mal, c'était comme s'il se prenait un coup de couteau dans le ventre. Et pourtant Marcus se devait d'être fort pour ne pas perdre Sean définitivement. Marcus se rua dans la chambre de son frère, et il prit Sean dans ses bras, contre lui.

"Putain Sean...." lança Marcus alors qu'il ressentait de plus en plus le mal être de son jumeau.

Pour la première fois, Marcus montra sa faiblesse. Il était impuissant face à la souffrance de Sean. Il laissa ses larmes couler tout en essayant de consoler et calmer son frère. Hors de question de voir son frère détruit sans réagir. Il le leva et l'installa de nouveau sur son lit. Mais pour la première fois, Marcus resta avec lui. Il le garda dans ses bras.

"Sean reprend toi ...S'il te plaît" gémit son jumeau, au bord de l'implosion.
" Parle moi... dis moi ce qu'il ne va pas.... Mais je te laisserais pas comme ça..."

Marcus le mec plein de rage était parti et laissait place à Marcus, un garçon désespéré. Il caressa de nouveau les cheveux de son frère pour le calmer mais il refusa de le regarder dans les yeux. Sean aurait pu lire sa détresse, sa faiblesse. Sean aurait retrouvé le Marcus d'avant toutes ses conneries et ça Marcus le refusait. Ca voulait dire être comme Sean, faible. Et on l'écraserait une nouvelle fois. Pourtant les larmes couler les longs de ses joues et il avait envie de fracasser un nouveau miroir. Sean n'avait pas le droit de le mettre dans cet état-là. Il n'avait pas le droit de faire ressortir le Marcus d'avant qui n'était qu'un pauvre type trouillard et apeuré qu'on le tue de nouveau. Il préférait être le diable qu'on craignait. Mais le diable avait aussi ses faiblesses.

"Mais merde... j'en ai marre.... Sean... putain... tu cherches quoi? A ce que je redevienne ce minable qu'on a tenté de tuer? Non! Je serais jamais cet être faible! J'ai besoin qu'on me respecte! Tu comprends ça ? Hein..."

Et alors que les sanglots prirent le dessus sur Marcus, il se sentit obligé de tabasser son frère pour lui faire comprendre qu'il ne voulait pas revenir en arrière. Mais ses coups étaient incroyablement faibles et sonnaient désespérés. Alors pour la première fois en 10 ans, Marcus s'effondra sur Sean.

"Je te déteste Sean... je te déteste pour me faire rendre aussi faible..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 14/09/2017
☾ game(s) : 27
dollars : 37

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Mer 20 Sep - 21:49

La peur me serrait l’estomac. Je ne voulais pas rester enfermer dans ma chambre. Je ne voulais pas être seul. Je sentais une espèce de claustrophobie jusque là inconnue monter en moi. Je savais que Marcus était capable de me laisser là pendant des jours, voir des semaines. Un tas d’inquiétude montait en moi. Je n’étais pas capable de gérer autant d’émotions en même temps. Je m’effondrais une fois de plus, pleurant à chaude larmes et tapant sur la porte sans cesse. J’entendais les pas de Marcus revenir vers la chambre. Je le suppliais une dernière fois de ne pas me laisser là. Il était en colère pourtant il s’approchait et me serrait dans ses bras. Il réussissait à me calmer petit à petit, à m’apaiser, même si les larmes continuaient à couler le long de mes joues. J’avais l’impression de devenir fou. Et si je l’étais aussi ? Comme nos parents… Je ne voulais pas finir comme ça. La voix de Marcus faisait échos dans ma tête. Je devais m’accrocher à lui.

Je le sentais me pousser vers le haut, avec un semblant de douceur que je ne lui connaissais plus. Nous nous dirigions vers le lit. Je n’avais pas besoin de relever la tête pour savoir que Marcus était mal, qu’il laissait même couler quelques larmes. J’avais toujours une certaine idée de ce qu’il ressentait. J’attrapais le tissu de son haut, refusant de le lâcher. Il me demandait de me reprendre. Je me faisais violence pour me détacher de lui. Le gémissement de mon jumeau m’avait transpercé. Je relevais la tête et posais mon regard dans le sien. « Je ne sais pas … Je ne sais pas ce qui ne va pas chez moi. » Je ne lui mentais pas vraiment. Je ne savais pas d’où venait mon mal être… Je savais comment je l’entretenais. Je ne lui racontais pas comment je sautais les repas, comment je m’affamais sans être capable d’avaler un seul morceau de quoi que ce soit. Il ne savait pas l’étendu de mon mal être. Il ne devait pas savoir. « Et si j’étais en train de devenir fou… »

La colère de Marcus reprenait le dessus. Je secouais la tête, tentais d’apaiser mes pleurs. Je comprenais qu’il en avait marre de moi. Je recevais un véritable coup de poignard dans le cœur. Je le faisais pleurer. « Tu n’es pas faible, tu n’es pas minable, tu ne l’as jamais été ! » Je ne méritais même pas qu’il s’occupe de moi. Il se mit à me frapper. Je ne me protégeais même pas. Ses coups n’étaient pas aussi fort que d’habitude, assez pour me faire grimacer, pas assez pour me faire vraiment mal. « Tu n’es pas moi ! » Marcus s’effondrait sur moi. Je le serrais contre moi. Je déglutissais lourdement alors qu’il disait me détester. Je serrais la mâchoire pour ne pas me remettre à pleurer comme une fontaine. Je me faisais violence. J’essayais de parler d’une voix calme : « Tu ne devrais pas t’occuper comme ça de moi. Je ne le mérite pas. Je suis désolé. Je vais faire des efforts. » C’était une promesse. Je ne savais pas combien de temps j’allais tenir. J’aurai au moins le mérite de faire un effort. « Je vais manger… Je vais dormir…Je … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 93
dollars : 107

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Mer 20 Sep - 23:09


Et Marcus écoutait la voix de Sean, celle-ci était apaisante. Il avait montré un instant de faiblesse parce qu'il avait eu peur de perdre son frère jumeau. Et il s'était calmé de lui même, se contentant de consoler son jumeau. Pourtant, la suite du discours de Sean le mit dans un état de rage. Tout d'abord, il se croyait fou, puis la suite de ses mots le rendit fou. Il était assez intelligent pour comprendre que Sean se faisait du mal, en ne dormant plus et en ne mangeant plus. Ca expliquait tellement de choses... Marcus se redressa, on pouvait lire la haine dans son regard. Il leva Sean brutalement et il l'entraîna sans dire un mot jusqu'à leur cave. Il le poussa à l'intérieur et il se mit à le frapper en hurlant:

"Tu n'as pas le droit de te détruire, tu m'entends? Tu n'as pas le droit de me laisser tomber! En te détruisant, tu me détruis, tu comprend ça? Tu vas me le payer, Sean.... je pensais qu'être gentil avec toi, m'aiderait à me calmer envers notre famille mais là tu as dépassé les limites... Tu vas rester ici, je te nourrirais ... de force s'il le faut... mais tu vas redevenir comme avant.... "

Il avait une telle rage en lui qu'il aurait pu détruire Sean sur le champs s'il l'avait voulu. Au lieu de ça, il se défoula sur le mur, frappant tout ce qu'il pouvait... Sa main était en sang, mais son regard lançait des éclairs. Marcus avait été faible... il devait contrôler son frère ou il allait le perdre à tout jamais. Et pour cela, il fallait le faire réagir. Prenant soin de fermer la porte à clé pour pas que Sean ne s'enfuie, il remonta dans sa chambre et trouva ce qu'il cherchait. Quelque chose dont il avait horreur depuis son enfance. Un couteau, le même couteau qui avait servi à ses parents lorsqu'ils avaient tenté de le tuer. Il redescendit dans la cave, le couteau à la main et il lança:

"Tu vois ça, Sean? Tu le reconnais? Ce fameux couteau qui a failli me tuer... Tu veux que je le plante dans mon corps? Tu veux ressentir ce que je ressens chaque jour en te voyant te détruire?"

Bien qu'il avait peur de ce couteau, qui lui rappelait des mauvais souvenirs, Marcus l'approcha de son abdomen. Il était prêt à ce sacrifice si Sean pouvait guérir. Son regard plein de haine se transforma en peur. Le passé lui remontait en pleine figure. La scène en flash back aussi et il reprit d'une voix desespérée:

"Je suis le démon... tu le sais, vous le savez tous.... alors pourquoi m'avoir sauvé? Fallait laisser nos parents me crever... putain Sean.... j'en ai marre.... Alors tu sais quoi? Tu vas le faire... Chaque jour, tu me pousses à bout, chaque jour tu me tues à petit feu, alors fais-le maintenant..."

Il mit le couteau dans la main de son jumeau et le rapprocha de lui:

"Allez tue- moi une bonne fois pour toute... Achève le travail de nos parents et tue le démon... Tu verras ce que c'est que de devoir gérer deux ados et une salope... Vas-y putain... fais-le!"

Marcus était à bout, entre la colère et la peur, entre la haine et le désespoir. Tenant toujours la main de son frère, il enfonça lui même la lame dans son ventre. Et la douleur le rendait plus fort. Il se mit à ricaner, puis à rire.

"Regarde tu l'as fait Sean.... tu as tué le démon..."

La folie s'emparait de Marcus. Et Sean allait payer le prix fort pour avoir libérer le monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 14/09/2017
☾ game(s) : 27
dollars : 37

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Jeu 21 Sep - 11:44

J’avais réveillé le monstre. Le regard de Marcus venait de s’assombrir en une fraction de secondes. Mon cœur se mettait à battre très rapidement dans ma poitrine. Les derniers mots m’avaient échappé. Je voulais souligner que j’allais faire des efforts, à la place j’avais fais des aveux. La haine déformait le visage de Marcus. J’avais à cet instant peur. Très peur. Il m’attrapait par le bras m’entraînant hors de la chambre. Je ne pleurais plus. J’en aurai été parfaitement incapable de toute façon. J’étais comme paralysé. Il me poussait dans la cave. Je trébuchais et tombais sur le sol. Marcus se mit à me frapper, je me protéger comme je le pouvais avec mes bras. Il allait me tuer. Dans cet état il en était parfaitement capable. Ses coups étaient douloureux, rempli de hargne et de colère. Je me recroquevillais, il me hurlait dessus. Je répétais en boucle que : « Je suis désolé. Je m’excuse. Je t’en prie. » dans une voix trahissant mon angoisse.

Les coups s’arrêtaient. Je ne bougeais pas, craignant une deuxième vague. J’écoutais simplement. Je l’entendais frapper contre un mur. Je me laissais basculer sur le côté pour calmer la douleur. Je ne pleurais plus, j’en étais incapable, la peur me tétanisait. La porte de la cave claquait, je me retrouvais seul. Je tentais de me mettre à genou, la tête me tournait, je retombais sur mes fesses. Un haut-le-cœur incontrôlable me soulevait l’estomac, je le réprimais et me rendais compte que j’avais le goût du sang dans la bouche. Ma lèvre me faisait mal. J’essuyais du revers de la main le bas de mon visage avant d’y découvrir des tâches rouges. Un coup mal pris. Je ne m’en formalisais pas. J’avais l’habitude. Je cherchais quelque chose pour m’aider à me relever. L’ensemble de mon corps me faisait mal. Je finissais par me remettre sur mes deux jambes, m’accrochant à un pilier pour ne pas tomber à nouveau. L’endroit était sombre, poussiéreux, heureusement pas vraiment humide. Marcus n’allait pas se calmer si rapidement. J’allais y rester un moment.

Marcus entrait à nouveau dans la cave. Je suivais son trajet des yeux. Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais je savais que ce ne serait pas réjouissant. Que j’allais souffrir. Je restais silencieux. Il ne croyait plus aux promesses depuis bien longtemps. Je savais que ce qu’il faisait c’était pour moi. Il voulait me protéger de moi-même mais il ne savait pas comment s’y prendre. C’était ma faute. Il voulait retrouver celui que j’étais avant tout ça. La vue du couteau me faisait frôler la crise cardiaque. J’avais du mal à respirer. Je le reconnaissais parfaitement. Je revoyais la folie de nos parents, l’horreur de la scène, la peur. C’était surement la seule fois où j’avais réellement agis. J’avais voulu le sauver coûte que coûte. Ses paroles résonnaient dans ma tête. « Non pas ça… Pitié… » J’hyper ventilais, incapable de me calmer.

Je ne supportais pas de voir mon frère se détruire par ma faute. Mes choix avaient un impact sur lui. Je sursautais alors qu’il approchait son couteau de son abdomen. « Non ! » Je secouais frénétiquement la tête. Je fondais en larmes à nouveau, dans un torrent interminable. Je lisais la peur dans les yeux de Marcus. La sienne venait s’ajouter à la mienne. Je hurlais à mon tour : « Parceque tu es mon frère ! Parceque tu es une partie de moi ! Je ne peux pas Marcus… M’oblige pas… Je ne peux pas. » Il mettait le couteau dans ma main, je refusais de le prendre mais sa main attrapait la mienne, la serrant autour du manche. Je ne pouvais pas lutter. Je relevais la tête plongeant mon regard dans le sien. « Je ne le ferai pas. Jamais. » Je tentais quand même de lutter, de m’y opposer. « Lâche moi ! » Je me débattais. Je ne pouvais rien faire, Marcus avançait, enfonçant la lame dans son ventre. Je hurlais d’un cri de désespoir à m’en arracher l’âme. Un cri que l’on n’avait pas entendu depuis longtemps. Il était trop tard.

J’avais du sang sur les mains. L’emprise de Marcus se faisait moins forte, je me libérais et trébuchais. Mon instinct de survie refaisait surface, me hurlant de m’éloigner. Je frottais mes mains contre mes vêtements, je ne voulais plus avoir une trace de sang sur ma peau. Je ne pouvais pas je ne le supportais pas. Je frottais encore et encore. Je frottais à m’en faire mal. J’avais été capable de lui faire du mal… Cette idée m’était inconcevable. Je ne bougeais plus. Mon regard était vide. Je venais de toucher le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 93
dollars : 107

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Jeu 21 Sep - 12:50


La douleur, il ne la ressentait plus. Après tout, il avait été habitué à ça. C'était comme si Marcus n'était plus humain, il ne s'était relié à plus rien, même plus à Sean. Son frère. Il l'avait mis plus bas que terre, il l'avait rendu fou avec son geste. Mais peut être que Sean serait plus contrôlable, désormais. La folie s'emparait de Marcus le rendant dangereux. Dangereux pour les autres, dangereux pour lui-même. Son rire était amusé, pour cacher sa terreur d'avoir revécu la scène du passé. Il se rapprocha de Sean et il le força à le regarder avant de répliquer:

"Tu as vu Sean, ce que tu as fait? Tu as fait ce que tu fais depuis des années... me détruire.... mais ce n'est pas grave... je n'ai même pas eu mal... parce que je me suis armé contre ça.... Mais toi regarde toi Sean... tu es faible.... si faible.... je suis désolé de t'avoir cogné... je ne le voulais pas.... mais je voulais que tu comprennes une chose.... en te détruisant tu me détruis.... Et puis avoue que tu voulais pas me poignarder .... vous êtes tous de mèches à me détester.... "

Marcus continuait de rire, il laissait la folie le guider. Il prit le couteau et il lança:

"Peut être que je devrais te faire la même chose Sean? Peut être que je devrais te poignarder pour achever ta destruction... ou peut être pas... tu le fais si bien toi même....Mais à partir de maintenant, les choses vont changer.... "

Il le releva par les cheveux et il le força à le regarder. Son rire s'arrêta pour laisser place à son sourire mauvais. Il reprit:

"Oh je t'ai fais du mal? Pardon.... mais peut être que tu comprendras enfin ce que j'endure chaque jour depuis près de 15 ans.... Tu crois que j'avais rien remarqué? Tu as cru pouvoir me cacher tout ça, Sean? J'attendais le jour où tu avoue enfin pour pouvoir mettre mon plan en action.... Et ce jour est aujourd'hui.... Tu as gagné le droit de rester ici, Sean. Il n'y aura que moi qui saura où tu seras.... Ne t'inquiète pour ton travail, je les préviendrais que tu es malade.... mais je vais m'occuper de toi.... Et s'il le faut pour te réveiller, je te ferais me poignarder une nouvelle fois... Ce genre de blessure, c'est tellement superficiel..."

Son tee-shirt était plein de sang, mais Marcus s'en fichait. Il était en train de rendre fou son jumeau qu'il chérissait tant. Il était en train de perdre pied, se créant sa propre réalité. Sean était sien, personne ne lui enlèverait et pour ça, il était capable de tout même du pire. Pourtant, il attrapa Sean contre lui et ils s'installèrent par terre. Marcus berça Sean et il dit:

"Tu as vu ce que tu me fais faire, Sean? Tu fais ressortir le pire de moi... le monstre.... je ne suis pas un monstre.... je veux juste qu'on soit ensemble pour toujours.... "

Tout en berçant son frère jumeau, Marcus avait une furieuse envie de l'étrangler, de le secouer pour le réveiller. Mais il n'en fit rien. Parce qu'encore une fois, sa faiblesse était là. Il montrait de nouveau son côté vulnérable. Il embrassa la joue de son frère et il murmura alors:

"Je te vais te protéger Sean... Personne ne te fera du mal.... Alors s'il te plaît redeviens comme avant.... sinon on va finir par mourir tous les deux....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




☾ in New-York since : 14/09/2017
☾ game(s) : 27
dollars : 37

MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   Mer 4 Oct - 22:12


Je ne contrôlais plus rien depuis le « départ » de nos parents. Le contrôle c’était l’affaire de Marcus, il était beaucoup plus doué que moi pour ça, il savait élever la voix – peut être un peu trop. Il en avait besoin. Mais cette fois les choses avaient franchis un nouveau cap. Marcus commençait à se faire du mal pour me donner une leçon, pour me dire que c’était mal et que je devais me reprendre. Ce n’était plus lui. Je me sentais complètement déconnecter de mon jumeau pour la première fois de toute mon existence et c’était effrayant. Il me forçait à le regarder. Il me rendait responsable de son geste. Lui faire du mal m’était insupportable. J’étais faible. Il avait raison. Je n’avais pas sa force de caractère. Je secouais négativement la tête. Non je ne le détestais pas. J’aurai du, mais j’en étais incapable. Dans mon esprit, nous étions toujours inséparable, indissociable l’un de l’autre. Je refusais de croire que ca avait changé. Rien n’avait changé. « Je ne te déteste pas. Jamais. » Je ne savais plus quoi faire. Mon cerveau refusait d’agir.

Son étreinte se faisait de plus en plus forte. Il me faisait mal, mais la douleur physique ne pouvait pas dépasser celle mentale. Je lui faisais du mal. Cette idée tournait en boucle dans mon esprit, encore et encore. Je ne réagissais même pas alors qu’il me menaçait de me poignarder, pour me faire comprendre. Quelle différence ? Je souffrais certainement autant que lui. Ca avait toujours été comme ça entre nous. Il tombait je pleurais. Un lien indescriptible. Marcus savait depuis longtemps. Il était au courant de mes problèmes, de mon mal être. Il n’avait pas agis, il avait attendu que je prenne conscience du problème, que je tombe devant lui et qu’il puisse me mettre devant l’évidence. La peur s’emparait de moi. Il était capable de me laisser là, de m’oublier pour me faire guérir. Je ne pouvais pas guérir, je n’en étais pas capable. Il était bien trop tard pour ça.

J’étais mort de peur, incapable de bouger, si ce n’était pour frotter frénétiquement mes mains sur mon jean pour effacer les traces. Marcus me serrait dans ses bras, me berçant dans un geste d’affection. Je ne luttais pas. Je me détachais de la réalité. C’était trop cette fois. Beaucoup trop. Je répétais en boucle : « Me laisse pas. S’il te plait. Me laisse pas seul. Je ne veux pas rester là. Je ne veux pas.  » Je ne l’écoutais plus. Je me fichais de ce qu’il avait à me dire. Je n’avais qu’une chose en tête : sortir d’ici. Je ne voulais pas rester ici. Redevenir comme avant… Il m’embrassait sur la joue. Il redevenait doux. J’avais un moment de lucidité. « Je ne peux pas redevenir comme avant. C’est trop tard. Comme pour toi. » Je plongeais mon regard dans le sien. Je haussais les sourcils avant d’être pris d’une nouvelle angoisse. « Je dois partir… Je dois sortir maintenant. » Je le poussais assez violemment et me dirigeais d’un pas rapide vers la sortie. J’avais l’impression d’étouffer, de ne plus pouvoir respirer. Mon instinct de survie était en train de prendre le dessus. Marcus avait au moins réussi ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Born together in disaster (Marcus&Sean) [-16 violence]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sean Penn and Wyclef Jean: Hollywood, Hip Hop and Haiti
» Born to kill all lives...
» Down - JAY SEAN - LIL WAYNE
» Haiti: After the earthequake, the disaster
» Sean Irbe (Serdaigle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
start of time :: hors rp :: V1-
Sauter vers: