AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lose yourself (Adonys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: lose yourself (Adonys)   Lun 11 Sep - 15:26

Te voilà maintenant dans les rues de Reno, toute seule, à trois heures tapantes du matin. Tu es débordée et pleine de valises. Tu sembles être une princesse en détresse, si bien dit dans cette situation. Tu ne sais pas où aller étant donné que tu n’as aucun endroit où vivre. Cela fait assez différent de l’Angleterre, où tu avais ton château. Tu ne connais personne ici à Reno et tu espères qu’il n’y a personne qui te reconnaisse aussi. Ici, tout ce que tu souhaites, c’est de repartir à zéro et de prendre une nouvelle identité. Toi en plus, ta confiance elle est dure à gagner, surtout chez les hommes. Ils n’ont pas été très tendre avec toi en Angleterre, surtout pas ton mari qui t’obligeais à lui faire des trucs. En plus, tu n’avais seulement que seize ans. Tu n’étais qu’une enfant qui a réussi à n’en supporter beaucoup trop pour ce que tu aurais dû. Ici, tu ne te sens pas en sécurité. Chez toi, tu avais plusieurs gardes du corps pour te protéger lorsque tu sortais la nuit. De plus, tu sais que tu n’es pas capable de te défendre toute seule. Tu n’as aucune force et aucune malice de toute manière. La seule chose que tu as sur toi c’est ton petit poivre de Cayenne et tu n’hésiterais pas à l’utiliser si tu en vois le besoin. D’ailleurs, il y a un homme qui s’approche de toi et tu n’hésites pas à lui crier tout doucement : « Ne vous approchez pas, sinon je tire» Et bien évidemment, là tu parlais du poivre de Cayenne que tu tenais dans tes mains et non d’une arme même si tu le tenais comme tel, bien fermement. Tout à coup, tu semblais bien moins menaçante que tu en avais l’air. Tu essayais de lui lancer un regard menaçant, mais la seule manière que tu pouvais le regarder, c’était avec un regard apeuré. De toute manière, à la distance qu’il était de toi, cela ne l’aurait même pas atteint.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: lose yourself (Adonys)   Lun 11 Sep - 16:09


 
LOSE YOURSELF.

 
Depuis un petit moment, son père ne parlait que de cette fille, cette princesse qui s’était enfui de son devoir. Il leur avait donné sa photo. Une jolie jeune femme blonde, les yeux clairs, pétillants, le genre de personne à qui on donnerait sa couronne les yeux fermés. Son père la voulait évidemment vivante. Pas parce qu’il  consentait que tuer était mal, non, mais parce qu’elle valait plus d’argent vivante que morte. Bien plus d’argent. Et son père n’allait pas cracher dessus. Des rumeurs disaient qu’elle aurait débarqué dans le Nevada, alors les MS-13 étaient sur le qui-vive. Adonys n’était pas aussi motivé par l’argent, mais si il pouvait la kidnapper et rendre fier son père, pourquoi pas.

Il marchait entre les rues éclairées par les lampadaires. Une petite brise venait effleurer son visage. Il sortit une cigarette de son paquet, et soupira quand il remarqua qu’il avait perdu son briquet. Au loin, il vit une silhouette féminine arborant une chevelure blonde. Il s’approcha pour lui demander si elle avait de quoi allumer sa cigarette.

- Hey, est-ce que tu n’aurais pas…

A peine le temps de finir sa phrase que la jeune blonde brandit un spray en guise d’arme. Sous la lumière du lampadaire, il devina à qui appartenait ses traits fins : à la princesse Kennedy ! L’excitation le prit d’un coup et l’adrénaline alimentait maintenant son cerveau. Il ne devait pas la laisser s’échapper. Il fallait qu’elle lui fasse confiance. Facile pour Adonys qui savait très bien manipuler son monde. Il ne put s’empêcher de rire en la voyant, terrifiée, et assurée derrière son pauvre spray qui pouvait à la limite, juste lui irriter les yeux si elle avait le temps de s’en servir.

- C’est tellement mignon comme entrée en la matière, on me l’avait jamais fait celle-là, souria-t-il amusé. Je voulais simplement te demander du feu pour allumer ma cigarette, mais t’as raison, j’ai vraiment l’air d’un psychopathe, ajouta-t-il en lui lançant un clin d’œil, charmeur.

Il regarda autour de lui afin de voir s’il y avait de potentiels témoins pour son enlèvement. Il ne vit personne, mais il ne fallait pas tarder.

- Qu’est-ce qu’une si jolie fille fait là toute seule au beau milieu de la nuit ? Tu ne devrais pas être chez toi ? C'est pas très prudent.

Il savait très bien qu’elle n’avait plus de logement. Il attendait patiemment qu’elle le lui avoue.



EXORDIUM.

_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.


Dernière édition par Adonys Osborne le Lun 11 Sep - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: lose yourself (Adonys)   Lun 11 Sep - 16:56

Lorsque tu entends le rire de l’individu devant toi, qui soit dit en passant n’avait pas l’air très menaçant, tu te rends compte que tu as l’air stupide, les deux mains sur ton petit spray comme si ta vie en dépendait. Après qu’il se soit avancé et que tu comprennes que c’était parce qu’il n’avait pas de feux, tu ne peux t’empêcher de lui répliquer sur un ton légèrement autoritaire. «Tu sais que ce n’est pas bon pour ta santé ça?» Et puis, tout à coup, il rit légèrement de toi et agit taquinement. Tu ne sais pas trop si tu dois te sentir à l’aise ou rester sur tes gardes, mais tu optes pour la première option. «Non, je suis désolée, je ne traine pas de feu sur moi, mais je devrais à cette heure-ci, lorsque des jeunes hommes aussi dangereux que toi m’approches.» Tu n’es pas très bonne là dedans. Tu semblais si sérieuse mais pourtant c’était ironique, sauf que tu ne l’as pas pour avoir un ton ironique. Et puis, vient la question de ce que je faisais à cette heure-ci, seule dehors. «Malheureusement, je n’ai plus mes gardes du corps avec moi…»Et tu t’arrêtes immédiatement de parler. Pourquoi une jeune fille normale comme toi aurait besoin de garde du corps? «Je veux dire, je me balade comme toute adolescente normale fait à cette heure-ci non?» Tu ne sais pas toi comment ça agit une adolescente normale puisque tu n’en as jamais été une. D’ailleurs, tu agis si bizarrement que ça ne t’étonnerait même pas de faire fuir le jeune homme qui se tient devant toi. Ce serait dommage, puisqu’il faut avouer qu’il est plutôt charmant. Tu restes plantée là à sourire, de manière assez peu à l’aise et ça te rend si mignonne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: lose yourself (Adonys)   Mar 12 Sep - 10:13


 
LOSE YOURSELF.

 
L’innocence et la naïveté de la princesse le faisait sourire. Il comprenait qu’elle était complètement déconnectée de la réalité dans son royaume fait d’or et de marbres. Aucune jeune femme aussi mignonne ne sortirait à cette heure avancée de la nuit, et encore moins seule, avec des valises ! Une chance qu’Adonys ne soit pas le pire sur qui elle pouvait tomber. Une chance que ce n’était pas un tueur en série. Il ria de plus belle lorsque la jeune femme lui lança que fumer n’était pas bon pour la santé.

- Merci de me l’apprendre, je pensais que c’était aussi nutritif qu’un légume, ajouta-t-il sarcastiquement.

Il comprit après qu’elle avait essayé de tourner sa phrase en dérision. Mais la gêne et la peur avait rendu celle-ci un peu trop sérieuse.

- Je peux très bien te certifier que je suis innocent, mais c’est ce que dirait un homme dangereux justement, lança-t-il avec un sourire amusé.

Elle avoua qu’elle n’avait plus ses gardes du corps. Adonys préféra faire comme s’il n’avait rien entendu pour ne pas la mettre mal à l’aise et faire capoter son plan. Pourtant, cette information n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd.

- Oui, les adolescents font ça avant de se faire prendre par leurs parents qui leurs interdisent de sortir pendant une semaine, répondit-il en grimaçant, pensant à sa propre expérience. J’imagine que tu as des parents et qu’ils ne seraient pas trop tranquilles de savoir leur petite fille chérie là, dans une rue sombre ?

Il l’a voyait légèrement tremblante à cause du vent qui se réveillait de plus en plus. Il s’approcha d’elle délicatement et retira sa veste en cuir pour la poser sur ses frêles épaules. Il lui souria, à quelques centimètres de son visage, le genre de sourire ravageur dont il avait le secret.

- Peut-être que tu pourrais me dire où tu comptes aller et je t’aiderai à transporter tes valises ?

Il savait qu’elle n’avait aucune destination en tête, mais son jeu de séduction devait prendre pour pouvoir l’amener chez lui.




EXORDIUM.

_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: lose yourself (Adonys)   Mer 13 Sep - 4:38

Tu n’étais pas super à l’aise quand tu te retrouvais face à un étranger. Cela paraissait dans ton regard, dans ta voix et dans ta manière d’agir. Bref, tu n’étais pas toi-même. Surtout lorsque cet étranger était aussi mignon que celui qui se tenait devant toi. Tu ne pouvais pas t’empêcher de sourire à ce jeune homme qui faisait son numéro de charme. Un sourire timide en coin, mais charmant. Tu baissais les yeux, car tu ne savais plus trop où regarder. Il te faisait un drôle d’effet, presque intimidant. Tu étais rarement aussi tourmentée que présentement. Tu essayais de ne pas trop le faire paraître, mais c’était mission impossible. Tu ne comprends pas trop ce qu’il essayait de faire. Te soutirer des informations? Mais pourquoi? Dans quel but? «Non, je n’ai plus aucun parents» laissa-tu échapper. L’ambiance tomba plutôt pesante puisque tu avais prononcé cette phrase avec un sanglot dans la voix. Tu te rappelles la nuit où tu as trouvé ton père empoisonné dans son lit. Et puis ta mère, tu ne l’as jamais connue. Il était gentleman ce jeune homme. Il avait mis sa veste par-dessus tes épaules, car il avait détecté les signes qui dictaient que tu avais froid. Tu enchaînes : «au fait, je suis Kennedy. Tu ne serais plus inconnu si tu me disais ton prénom.» Tu te rends compte qu’au fil du temps tu ne connaissais pas son prénom. Tu avais bien pris soin de ne pas révéler ton nom par contre. Kennedy Windsor. Beaucoup trop facile à repérer. Surtout que ton nom passait partout dans les infos. Il te demande ensuite où tu comptes aller. «Ça me semble un peu rapide, mais je peux t’y amener.» Tu ne savais pas trop où tu allais le mener, puisque tu ne vivais ailleurs. Tu ne t’étais pas encore trouvé de logement ici à Reno. Tout ce que tu sais, c’est que tu es tannée de traîner là, dans cette rue et que tu voudrais rentrer quelque part et pourquoi pas avec cet homme afin de continuer à faire connaissance. Il avait réussi à capter ton attention, ce qu’il semblait bien vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: lose yourself (Adonys)   Mer 13 Sep - 11:04


 
LOSE YOURSELF.

 
Quand les insomnies tourmentaient Adonys, ce qui arrivait presque toutes les nuits, il venait se balader dehors pour prendre un bon bol d’air frais, suivi d’une belle dose de nicotine et de goudron. Il ne tenait jamais en place, le brun. Il avait toujours besoin d’être en action, de bouger, le repos n’était définitivement pas pour lui. Cependant, il ne se serait jamais attendu à faire une telle rencontre. Quelle coïncidence, quand même. Seulement quelques jours après que son père lui en avait soutiré quelques mots, il la rencontrait cette fameuse princesse aux cheveux dorés. Il aurait pu être impressionné ou au moins intimidé, mais pas du tout. C’était une adolescente comme les autres, avec ses insécurités et ses pulsions.

Quand elle avoua, non sans mal, qu’elle n’avait plus de parents. Le jeune homme sentit un petit pincement au coeur, mais en même temps, il se sentait perplexe face à cette déclaration pour le moins calomnieuse si on peut dire parce que ses parents étaient bel et bien vivants, attendant son retour avec impatience.

- Je suis désolé pour toi… soupira-t-il, compatissant. Donc tu vis où… ? Chez ta tante, dans un foyer… ? Demanda-t-il, curieux.

Il feignait la pitié, parce qu’il savait très bien qu’elle mentait un peu, donc cela l’atteignait moyennement. Mais il l’a comprenait. Il pouvait sentir le lourd fardeau que la royauté devait être parce que c’était un peu la même chose dans sa famille. Ils n’avaient tous les deux, pas le droit de décevoir. Sous aucun prétexte.

- Adonys. Kennedy, comme la princesse ? Lança-t-il avec un sourire amusé.

Il allait s’amuser à la taquiner sur ça vu qu’il connaissait la vérité, mais sans jamais lui révéler cette information. Elle répondit en insinuant que Adonys allait peut-être un peu trop vite en besogne en lui proposant de la raccompagner. Il souria, encore amusé par ce tempérament assez contradictoire. Elle valsait entre timidité et franchise.

- Tu aurais préféré que je t’invite chez moi ? Je t’avoue que j’amène pas n’importe quelle fille, mais tu pourrais en faire partie, répondit-il au tac au tac sur un air taquin et séducteur. Mais vu que tu as l’air d’avoir quelque part où dormir, il vaut mieux qu’on aille chez toi, alors.

Il ramassa deux de ses sacs et les prit à bout de bras, sentant bien évidemment qu’elle n’avait nulle part où aller. C’était d’ailleurs pour cela qu’il avait ajouté cette phrase qui était une proposition dissimulée de venir passer la nuit chez lui.




EXORDIUM.

_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: lose yourself (Adonys)   Ven 15 Sep - 18:59

Tu ne te sentais plus aussi nerveuse qu’au départ en sa présence. Tu commençais à te familiariser à son tempérament et à ses répliques. Il y a maintenant plus de 30 minutes que tu te trouves en face de ton interlocuteur à discuter avec lui de diverses choses. Tu ne t’en rendais pas trop compte, puisque le temps passait vite en aussi bonne compagnie. La nuit se portait de plus en plus froide, mais toi tu étais au chaud, puisque tu avais toujours sa veste sur tes épaules. Il aborda ensuite le sujet des parents. C’est un sujet dont tu n’aimais pas vraiment parler étant donné la mort de ton père et l’inexistence de ta mère. Il sembla vraiment désolé pour toi, mais il continuait avec sa curiosité : «Pour l’instant, on peut dire que je vie sur ces trottoirs» laissa-tu échapper dans un petit rire. Tu sais bien que ce n’était pas très drôle, même plutôt délicat. Ce n’est pas vraiment ce que tu voulais dire, puisque tu ne vivais pas précisément sur ce trottoir, mais plutôt dans la rue. Tu n’étais jamais très à l’aise d’en parler avec un inconnu. D’ailleurs, cet inconnu s’appelait Adonys. Ça te fait penser à un nom de dieu et tu souris car, tu trouves qu’il y ressemble un effet. Tu fus vraiment surprise, même que tu fis un bond par derrière lorsqu’il te dit comme la princesse. Tu ne pouvais toujours bien pas être la seule personne sur terre à s’appeler ainsi. Tu lui dis «faut croire…» en détournant le regard et en baissant les yeux. Et s’il avait déjà vu une photo de toi? Comme la majorité de la planète faut dire. Et s’il t’avait reconnu? Tu ne savais pas trop si tu devais lui en parler pour le supplier de ne rien dire à personne. Mais tu restas silencieuse et écouta sa prochaine question. Il semblait rapide en affaire cet Adonys. Ça ne te surprenait qu’à moitié. La majorité des hommes aimaient conclure dès le premier soir. Tu fis un petit sourire timide, mais taquin et tu ajoutas «je ne te croyais pas aussi rapide en affaire. Ça brise tout le charme» dis-tu en riant et en le pointant de haut en bas pour désigner son look. Tu le vis ramassé deux de tes valises et tu te mise à sourire. Il avait l’air décidé à quitter ces rues, mais pour aller où? Tu lui dis «je crois que je préférerais dormir dans un endroit plus confortable ce soir que sur ce banc» en lui pointant le banc où tu passais toutes tes nuits. Tu devenais un peu mal à l’aise et tu espérais vraiment qu’il n’embarque pas sur ce terrain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 298
dollars : 320

MessageSujet: Re: lose yourself (Adonys)   Sam 16 Sep - 17:10


 
LOSE YOURSELF.

 
Adonys avait essayé d’être le plus décontracté possible pour amadouer la princesse. Il bouillonnait à l’intérieur. Il était stressé, fallait dire. Il n’avait pas le droit à l’erreur. Elle devait rentrer avec lui ce soir, et vu l’embarras dont elle faisait preuve, il devait se montrer un peu moins rentre dedans. Mais Adonys ne savait pas tourner autour du pot. Il aimait bien le tact, certes, mais il aimait directement passer aux choses sérieuses. Ce n’était pas quelqu’un de très patient, alors il essayait de prendre Kennedy délicatement par les sentiments, mais il ne pouvait prendre plus de temps. L’heure tournait, et cela donnait plus de possibilité à ce qu’on reconnaisse la princesse.

Elle répondit qu’elle vivait sur ces trottoirs. Il en conclut très rapidement qu’elle était seule, et sans logement. Ca commençait à avancer. La jolie blonde se livrait lentement mais sûrement.

- Heureusement que je suis là. Qui sait ce qui aurait pu t’arriver. Tu peux me voir comme un mec louche mais un chevalier servant, souria-t-il, amusé.

Il l’avait taquiné en admettant que son nom était évidemment le même que celui de la princesse. Sa remarque ne se fit pas attendre et confirma ce qu’il savait déjà. Il ne comptait pas la mettre plus mal à l’aise que ça, alors il enchaina direct sur une remarque entre la séduction et la taquinerie. La réponse de Kennedy lui fit arquer les sourcils. Il était agréablement surpris qu’elle avait autant de réparti. Il aimait le challenge et les filles dures à séduire.

- Tu brises mon petit cœur, lança-t-il en plaisantant, feignant la tristesse en touchant son cœur.

Lorsqu’elle admit qu’elle préférait dormir n’importe où que sur ce banc, le visage du brun s’illumina.

- Je te proposerai bien de dormir chez moi. Après, je peux t’assurer qu’il se passera rien. T’es jolie, certes, mais ton copain serait surement pas content que je te drague, ajouta-t-il en souriant en coin. Puis, je suis pas comme ça. Je respecte les femmes. Je te traiterai comme une princesse, t’inquiètes pas, lâcha-t-il en lui envoyant un clin d’œil. C’est pas le grand luxe chez moi mais tu auras une chambre.

Il espérait qu’elle allait accepter et non s’enfuir en courant. Parce qu’après tout, elle ne le connaissait pas.




EXORDIUM.

_________________
I was running in circles, I hurt myself just to find my purpose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: lose yourself (Adonys)   Lun 2 Oct - 17:06

Habituellement, tu n’aimais pas te la jouer direct, mais Adonys semblait ne pas vouloir prendre de main morte. Tu ne savais pas trop si tu devais embarquer dans son jeu ou te montrer plus forte que lui. Il faut dire que c’est le premier garçon que tu croises à Reno qui pourrait potentiellement te plaire. Tu te sentais presque à l’aise avec lui. Il allumait un côté un peu joueuse en toi qui n’était pas sortie depuis des lustres. S’il savait que tu étais une princesse, serait-ce différent? Agirait-il différemment avec toi? C’est pour cette raison que tu préférais garder cette information sous silence. Tu voulais qu’il te perçoive comme toi tu étais réellement. Tu étais plutôt amusée par le jeu brun, tu ne comprenais pas trop pourquoi il s’était intéressé à toi subitement. Il faut dire que tu n’étais pas idiote non plus avec toutes ses petites pointes visant les princesses. Tu te risquas en lançant «Tu m’as reconnu n’est-ce pas? Une princesse a toujours besoin d’un chevalier» Au cas où il n’avait aucune idée de quoi tu parlais, tu aurais peut-être un peu l’air de dire n’importe quoi. Cela laissait sous-entendre que vous vous étiez déjà rencontré. De toute manière, peu importe ce que tu faisais, tu ressemblais toujours à la princesse Kennedy. Tu ris amusée lorsqu’il te dit que tu fendais son cœur «C’est un bon départ, au moins tu en a un» dit tu en lui souriant. Il ne semblait pas comme tous les autres mecs. Il avait quelque chose de plus et ça te plaisait bien d’essayer de le découvrir. Et arriva la réplique du copain que Kennedy entendait à tous les coups. «C’est aussi difficile à croire qu’une jeune fille aussi belle et brillante n’ait pas de copain? C’est parce que j’aime bien les choisir comme moi.» Tu prenais plus de confiance en toi au fil de la conversation avec ton interlocuteur. Tu sortis un petit papier d’une de tes poches. C’était une carte avec ton numéro et toutes tes données. Tu t’approchas pour lui murmurer à l’oreille: «Je ne compte pas rentrer avec toi ce soir. Ce ne sera pas si facile pour toi désolé.» et tu glissas la carte dans sa poche, toujours avec un sourire avant de te diriger dans le sens opposé au sien et de quitter le downtown.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: lose yourself (Adonys)   

Revenir en haut Aller en bas
 
lose yourself (Adonys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jane ❝ when you have nothing, we have nothing to lose ❞
» Ron - Help me lose my mind
» Ten thousand promises, ten thousand ways to lose... ♠ Oktavia
» Don't loose control [Livre I - Terminé]
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
start of time :: hors rp :: V1-
Sauter vers: