AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 love, hate...such a fine line. (Aliyah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: love, hate...such a fine line. (Aliyah)   Ven 8 Sep - 16:04

Il t’arrive parfois d’être pensive et quand cela t’arrive, tu te balades en pleine nuit dans les rues du downtown. Tu vie dans ces rues depuis que tu es toute petite et tu sais très bien qu’il n’est pas prudent d’y faire exactement ce que tu y fais. Mais toi, tu n’as pas peur seule la nuit. Tu es entraînée pour détruire quiconque voudrait te faire du mal. Tu te souviens aussi qu’Adonys, Aliyah et toi y avez passé beaucoup de temps dans ces rues. Il t’arrive encore de penser à eux, à ce qu’ils représentent pour toi et combien ils ont contribué à rendre ton enfance meilleure. Vous vous êtes souvent battus, comme des frères et sœurs, mais jamais cela ne signifiait que vous souhaitiez vous faire du mal. Aujourd’hui, tu as de la difficulté à reconnaitre ta sœur, Aliyah. Tu ne réussis plus à la saisir aussi bien qu’avant. Tu ne sais plus trop quoi penser, étant donné que tu perds les personnes qui sont cher pour toi les unes après les autres. C’est parce que ta soif de vengeance est plus forte. Tu veux faire souffrir ceux qui ont osé te faire souffrir et tu veux les voir détruits. Ton regard est baissé vers le sol, tout comme ta tête. Tes mains sont cachées à l’intérieur de ton pull, étant donné qu’il fait une petite fraicheur la nuit. Tu as ton capuchon sur la tête, il est donc assez difficile de te reconnaitre. Tu relèves la tête et tu aperçois une jolie tête brune. Le problème, c’est que cette tête brune t’est familière. C’est Aliyah. La fille que tu respectes le plus au monde. Tu sais ce que tu lui as fait et tu sais très bien qu’elle n’apprécie guère. En fait, ne pas apprécier est un peu faible, elle déteste. Elle déteste ce que tu es devenue et la manière dont tu n’as pas hésité à la trahir. Le problème c’est qu’elle ne comprend pas. Elle ne te comprend pas. Tu hésites à lâcher un petit : «Aliyah? C’est bien toi?»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: love, hate...such a fine line. (Aliyah)   Lun 11 Sep - 18:07

T’as pas sommeil ce soir. Le soleil a totalement disparu depuis un bail mais t’arrives pas à dormir. T’es totalement obnubilée par le coup que ton père a prévu pour toi. T’es fière qu’il te fasse enfin confiance pour une mission de cette ampleur. Si fière que t’en dors pas. Comment tu pourrais ? Ça fait tellement longtemps que t’attends ça. T’aurais pu connaître ça plus tôt si Adonys n’avait pas fait en sorte que ça n’arrive pas. Ce dernier est toujours sur ton dos et parfois ça te met sur les nerfs. T’es pas en sucre et tout le monde à l’air de le savoir sauf lui. Enfin, tu lui en veux pas. Toi aussi tu serais capable de remuer ciel et terre pour qu’il soit en sécurité. T’arrive à trouver ça attendrissant par moment ses petites attentions mais t’aspires à mieux. Tu veux la vivre toi, la vie qu’il t’empêche de vivre. Tu veux sentir le danger bousculer ton cœur et le faire battre à mille à l’heure. Tu veux courir aussi vite que tu peux après ces putains de bloods. La haine. C’est ce sentiment qui te fait avancer dans la vie. Ils ont tué ta mère adoptive. Adonys a perdu sa mère et ça tu ne leur pardonneras jamais. A défaut de pouvoir dormir, tu erres dans les rues de Reno à la recherche d’un épisode un peu dramatique ou dangereux auquel tu pourrais participer. T’en as besoin de cette adrénaline. T’as besoin de sentir le stress se déplacer dans tes veines. Ces rues n’ont plus du tout la même valeur que quand tu étais enfant. Elles représentaient l’amour et l’amitié que tu portais à des êtres dont maintenant tu renies l’existence. Jules. Noora. T’as fait une croix sur elles. Elles ont trahi le peu de confiance que tu arrives à accorder aux êtres humains généralement. Mauvais plan. Etre dans tes mauvaises grâces n’est pas quelque chose que quiconque pourrait conseiller. Tu continues de marcher. Tu penses à rien et en même temps à tout jusqu’à ce qu’une voix vienne t’interrompre dans ta marche. Tu marques une pause et te mets à respirer calmement. C’est elle. Celle à qui tu pensais il y a de ça quelques minutes. T’as pas envie de lui parler. Elle te dégoute. Le mot est fort mais c’est la triste vérité. T’as pas envie de la voir. « J’aurais aimé que tu m’oublies. » lances-tu froidement en te retournant vers elle. Il fait nuit et pourtant ton regard se veut glacial. T’espères qu’une chose, qu’elle te laisse tranquille. « J’ai pas le temps et surtout pas pour toi. » dis-tu rageusement en te retournant t’apprêtant à suivre ta route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: love, hate...such a fine line. (Aliyah)   Lun 11 Sep - 18:30

Tu savais que ce n’était peut-être pas la meilleure idée de l’aborder. Tu ne pouvais pas simplement la laisser rebrousser chemin. Tu n’avais pas top su comment l’aborder puisqu’il y a longtemps que vous ne vous êtes pas parlé elle et toi. Tu sais la colère qu’elle ressent à ton égard. Même si tu es le genre de personne qui ne souffre de rien, la phrase qu’elle te lance ne peux t’empêche de t’atteindre. Il fut une époque où Aliyah était tout pour toi et inversement. Tu ne savais pas comment fixer la situation avec elle et sans même te l’avouer, ça te détruisait. Vous étiez devenues si étrangères l’une pour l’autre. Ça t’en glaçait le sang. Tu savais que tu méritais mieux que de te faire traiter ainsi surtout par elle. «Tu sais, Adonys n’approuverait pas ça.» Tu ne sais pas pourquoi tu mêles Adonys à ça, mais tu sais que c’est son point sensible. Aussi bien s’en servir. Sauf que tu sais aussi qu’elle s’en contre fou qu’Adonys n’approuve pas. Tu comprends pourquoi elle est aussi froide avec toi. Tu ne peux t’empêcher de la prendre par le bras pour la ramener à toi. «Voyons Aly, qu’as-tu de mieux à faire si tard le soir?» La perdre une fois c’était trop. Tu ne pouvais pas te permettre de la laisser repartir tranquillement comme ça. Tu te devais de la retenir. Tu savais que ce ne serait pas une tâche facile. Tu devais utiliser quelque chose pour en tirer avantage et c’est là que tu te perdu dans un monologue. «Tu te souviens, exactement ici, dans ce trou là…» et là tu pointas la terre «nous y avons enterrées, toi, Jules et moi une boîte de promesses qu’on s’étaient faites. Tu te souviens aussi ce qu’on s’était promis?» Tu as envie qu’elle te le dise, tu as envie qu’elle te dise qu’elle se souvient, qu’elle te prenne dans ses bras, qu’elle te dise qu’elle te comprend et qu’enfin, vous retrouvez un semblant de relation. Mais tu sais exactement comment ça va se passer et ça risque plutôt d'être tout le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: love, hate...such a fine line. (Aliyah)   Mar 12 Sep - 18:21

Cette balade sensée t’apaiser se transforme en un véritable calvaire.  Tu veux pas la voir. Tu lui as fait confiance à une époque et elle t’a trahie. Tu pouvais compter sur les doigts de ta main les personnes sur qui tu pensais pouvoir compter et elle a bafoué votre amitié. Maintenant, elle te dégoute. Tu la détestes et tu ne souhaites qu’une chose, qu’elle t’oublie et qu’elle continue son chemin avant que tu deviennes violente. Tu veux te barrer. Tu veux la snober avant de lui cracher la haine qu’elle t’inspire au visage. Sauf qu’elle n’en reste pas là. Elle ose parler d’Adonys et encore pire, en son nom. Tu vrilles. Tu te retournes rageusement et viens à sa rencontre. Ton visage est proche du sien, tu peux même sentir sa respiration. Tu veux qu’elle sente dans ton regard qu’elle n’est pas la bienvenue auprès d’elle et encore moins auprès de son frère. « Reste bien à ta place, t’es personne pour me parler D’Adonys. » Tu montres tout de suite  les dents quand il s’agit d’Adonys. Et cette conne le sait. Elle a vécu avec vous un bon bout de temps pour connaître tes faiblesses et elle n’hésite pas à les utiliser contre toi. Tu ne veux pas lui faire le plaisir de péter les plombs. Tu tournes les talons mais sa voix nasillarde vient de nouveau irriter tes oreilles. « Tu m’as percé à jour, j’ai rien à faire ! » dis-tu en lui balançant ton rire le plus jaune possible.  « Seulement ce sera toujours moins pénible que de discuter avec toi. » conclus-tu en haussant les épaules. Tu n’arrives pas à comprendre son obstination. Tu as pourtant été clair et concise. Tu reviens rarement sur tes choix, en fait jamais. T’as fait une croix sur Noora il y a bout et la voir te met juste sur les nerfs. Elle essaye de faire appel à tes anciens sentiments mais tu les as enterrés il y a longtemps.  Ton regard reste de marbre et tu lui réponds le plus froidement possible. « T’es plus rien pour moi, tu comprends pas ? J’en veux pas de tes souvenirs. Je m’en fou de tes promesses. Je veux juste que tu dégages et que t’arrêtes de lécher le cul d’Ado. » lui lances-tu. Tu t’en fous d’être blessante. Elle ne fait plus partie des personnes que tu veux préserver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: love, hate...such a fine line. (Aliyah)   Mer 13 Sep - 3:55

Tu peux bien être bonne parfois, mais c’est bon quand on abuse de toi, on n’abuse pas trop longtemps. Aliyah, elle te faisait bien perdre ton temps. Tu avais bien beau toujours l’aimer, toujours avoir de l’estime pour elle, elle ne coopérait pas et cela ne justifiait pas qu’elle te traite ainsi. Tu commençais à perdre patience face à son attitude et tu savais pertinemment que tu ne pourrais plus rester calme bien longtemps. Il suffisait d’une question de quelques minutes pour que tu explose. Elle n’était pas parlable. Peut-être le serait-elle plus si tu utilisais la force? C’est temps-ci, c’est tout ce que tu savais faire menacer les gens. Tu avais tes limites de bonté toi aussi. «Ça suffit Aliyah c’est n’importe quoi!» dis-tu sur un ton très sèche. «Tu peux faire croire ça à qui tu veux, mais pas à moi. Je peux savoir depuis quand tu serais devenue aussi lamentable?» Oui, parce que là, elle l’était vraiment. Tu avais juste le goût de la baffer. «Peut-être ne veux-tu pas te souvenir, parce que ces souvenirs ne sont pas enfoui si loin.» Et tu le sais que c’est la vérité. Tu le sais qu’Aliyah n’aurait simplement pas pu tout oublier du jour au lendemain. Pas comme ça, pas aussi facilement. Tu étais prête à essayer encore une fois, tout simplement parce qu’au fond de toi, tu l’aimais Aliyah et tu croyais vraiment qu’il y avait quelque chose à faire pour que ça revienne réciproque, sauf que c’était mal barré pour toi. Elle semblait si froide et distante avec toi que cela ne t’étonnerait même plus qu’elle dise vrai, mais tu ne voulais pas l’accepter. Tu ne voulais pas accepter de l’avoir perdue pour toujours. Pas ta sœur. Tu avais envie de lui dire que tu l’aimais, mais ça serait comme courir au suicide et tu tenais beaucoup trop à ta vie pour ça. Tu ne pouvais t’empêcher de rester planté là et de la regarder comme tu le faisais avant. Elle était devenue si belle aujourd’hui, Aliyah.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bras droit ○ Shady Reaper


☾ in New-York since : 06/09/2017
☾ game(s) : 130
dollars : 142

MessageSujet: Re: love, hate...such a fine line. (Aliyah)   Mer 13 Sep - 18:51

Le déni. Noora semble totalement dans le déni et t’as pas la patience de lui expliquer calmement les choses. T’as l’impression de l’avoir fait un milliard de fois et t’es fatiguée. Du coup t’es agressive, comme quatre-vingt-dix pourcents du temps en ce moment. Tu veux pas faire d’effort même pour une hypothétique ancienne amitié. Elle te dégoute et de voir son visage mielleux devant toi ça te donne envie de vomir. Tu t’apprêtes à lui fausser compagnie quand elle prend un ton faussement plus sec que précédemment. Elle semble outrée et d’un côté ça te fait rire. Tu as l’impression de voir un petit chien ramper à tes pieds et t’as qu’une envie, la dégager à coup de pompe. Elle semble ne pas te prendre au sérieux. Comment peut-elle être si sûre d’elle, au point de te tenir tête. Tu commences à rire nerveusement. « C’est moi qui suis lamentable ? » Ton rire se veut même diabolique. « C’est pas moi qui te lèche les pieds, princesse. Dégage maintenant, je partage pas mon air avec les parasites.» lui craches-tu au visage. T’es dure mais tu jubiles. T’as trop attendu avant de balancer ce que tu ressentais vraiment à Noora maintenant t’exploses. Tu l’as détestée en silence pendant trop longtemps. Inconsciemment, tu utilises votre rencontre hasardeuse pour régler tes comptes. Tu veux lui faire sentir qu’on ne joue pas avec toi. Elle a osé se retourner contre toi alors que tu la considérais comme une sœur, c’est sans retour. Vos souvenirs communs tu les as enterrés profonds. T’aurais même souhaité qu’elle n’ait jamais fait partie de ta vie. C’est radical, mais c’est ta façon de fonctionner. Tu ne laisses pas de seconde chance. C’est pas dans ton tempérament, de te laisser malmener. Tu t’approches d’elle, un peu plus calmement et pose une main sur son épaule. « Je vais te le dire une dernière parce que t’as pas l’air de bien comprendre. Je me rappelle de tout, seulement je ne veux pas de toi dans ma vie. Tu es quelqu'un que je méprise... donc passes à autre chose. » tentes-tu de lui expliquer sans agressivité même si tes mots restent d’une dureté qu’on te prête bien trop souvent.Tu veux qu'elle saisisse qu'il est tend de te laisser tranquille et vu que la colère ne la fait que se coller un peu plus à toi tu choisis une autre méthode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: love, hate...such a fine line. (Aliyah)   Mar 19 Sep - 1:32

Tu essayais de lui faire comprendre par tous les moyens que tu pouvais, mais elle semblait s’en contrefoutre. Tu ne voulais plus essayer. Elle essayait de t’insulter, de te diminuer. Elle ne faisait que rire de toi et tu t’en rendais compte. Tu n’étais pas stupide. Et puis, tout le monde qui te connait assez bien sait exactement comment tu réagis lorsque l’on se moque de toi. Tu réponds par la violence. Même si c’était Ali qui était devant toi, tu ne tolérais point qu’elle te parle de cette manière. Tu n’allais pas te gêner pour le lui faire comprendre. Tu n’avais pas envie de lui répliquer par les mots, mais plutôt avec ta force. Ton but présentement, c’était de lui faire mal, comme elle, elle te faisait mal. Tu avais tellement de haine que tu ne pensas même pas au geste que tu allais commettre. Tu pensais juste à détruire la personne qui se tenait devant toi, peu importe qui elle était. Sans même y penser, tu donnas un coup de pied avec ton talon, dans le ventre d’Aliyah. Ton geste fut tellement rapide et tu gardas l’équilibre. Aliyah, elle, avait reculé de plusieurs mètres. Ton but n’était pas de lui faire du mal à elle, mais c’était par la seule manière que tu étais capable de répondre : la violence. Tu avais essayé de te contrôler tant bien que mal, sauf qu’elle n’avait pas aidé à ce que tu y arrives. Après avoir réalisé que tu lui avais donné un coup, tu semblas surprise et te sentir plutôt mal. Par contre, jamais tu n’oserais t’excuser à voix haute et surtout pas afin qu’elle puisse encore se moquer de toi. Tu essayas de ne rien laisser paraître mais tu avais de la difficulté à ne pas ressentir de la pitié lorsqu’il s’agissait d’Aliyah. Tu baissa légèrement les yeux et tu attendis impatiemment sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: love, hate...such a fine line. (Aliyah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
love, hate...such a fine line. (Aliyah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» there's a fine line between genius and insanity + (luna)
» Love me now or hate me forever!
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]
» I hate you, I love you ~ Gobb
» Hate et Love List

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
start of time :: hors rp :: V1-
Sauter vers: